Urgence climatique: la MRC de Portneuf invitée à agir pour réduire les gaz à effet de serre

Urgence climatique: la MRC de Portneuf invitée à agir pour réduire les gaz à effet de serre

Accompagnée d'une douzaine de Portneuvois, la co-porte-parole de Québec solidaire Odile Pelletier a demandé aux maires, le 12 décembre, d'endosser la déclaration en janvier et de déposer un plan d'action avant le Jour de la Terre, le 22 avril prochain. Photo - Denise Paquin

Au moment où l’ONU décrit l’accord de Paris comme la «dernière chance de stopper le changement climatique», des citoyens demandent aux élus de la MRC de Portneuf d’agir pour réduire les gaz à effet de serre (GES) en adoptant la Déclaration d’urgence climatique (DUC).

Accompagnée d’une douzaine de Portneuvois, la co-porte-parole de Québec solidaire Odile Pelletier a demandé aux maires, le 12 décembre, d’endosser la déclaration d’ici leur prochaine réunion, en janvier, et de déposer un plan d’action avant le Jour de la Terre, le 22 avril prochain.

«On répète que c’est une urgence et qu’il faut mettre des plans rapidement de l’avant», a déclaré Mme Pelletier, invitant les maires à agir en priorité sur les transports.

«Les dérèglements climatiques sont liés aux GES et, au Québec, 45% des GES sont faits par les transports», a-t-elle précisé.

L’amélioration du réseau de transport collectif, l’installation de bornes de recharge pour les autos électriques dans toutes les municipalités et la revitalisation des centres-ville, pour réduire l’étalement urbain et l’usage de l’auto, sont les premières actions suggérées. En plus d’avoir un effet sur les GES, elles auront des effets positifs sur l’économie, en aidant à la mobilité de la main-d’oeuvre, a avancé Mme Pelletier.

Le préfet et maire de Neuville Bernard Gaudreault ne s’est pas engagé à endosser la déclaration pour l’instant. Il a assuré qu’il soulèvera la question en janvier à la commission de l’aménagement de la Fédération des municipalités du Québec. «On le voit qu’il y a déjà des MRC qui se sont positionnées. On va suivre avec intérêt l’évolution de ces travaux-là», a-t-il déclaré.

M. Gaudreault a rappelé que des crédits supplémentaires de 39 M$ ont été accordés par Québec pour le transport collectif. Il souhaite qu’ils soient maintenus malgré le changement de gouvernement.

«On va les talonner»

Au lendemain de sa présentation, Odile Pelletier s’est dite «contente du bel accueil» et a dit «espérer une réponse rapide». Elle a dit voir une ouverture et espère qu’il y aura des actions. «On va les talonner», a indiqué la co-porte-parole de Québec solidaire dans Portneuf, ajoutant que «l’environnement est une des raisons qui m’ont amenée en politique»

Mme Pelletier invite les Portneuvois et les organismes à se regrouper afin de faire valoir ces revendications environnementales auprès des élus. Elle-même présentera la DUC à l’assemblée du conseil de Saint-Raymond lundi. Il est possible de la rejoindre sur Facebook.

Déclaration d’urgence climatique (DUC)

La Déclaration d’urgence climatique (DUC) a été initiée en août par sept Québécois, dont André Bélisle, de l’Association québécoise de lutte contre la pollution. Son objectif est de limiter l’augmentation de la température du globe. Elle invite les citoyens à reconnaître l’état d’urgence en matière climatique et à mettre tout en oeuvre pour réduire immédiatement les gaz à effet de serre (GES) afin d’éviter des bouleversements climatiques irréversibles.