Fin du Salon Nature Portneuf à Saint-Raymond

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Fin du Salon Nature Portneuf à Saint-Raymond
Saint-Raymond met fin au Salon Nature Portneuf, dont les thèmes -  la chasse, la pêche et le plein air - étaient inscrits dans son ADN. Photo - Archives

Il n’y aura pas de 6e édition du Salon Nature Portneuf en avril à Saint-Raymond.

La Ville met fin à cette aventure commencée en 2015 qui visait à doter Saint-Raymond d’un événement régional sous des thèmes inscrits dans son ADN: la chasse, la pêche et le plein air.

«C’est un conflit d’usage et d’horaire avec l’aréna [qui est en cause]», a expliqué le maire Daniel Dion qui annonçait, cet avant-midi, la tenue de la fête aux sucres le 4 avril. La Ville veut dorénavant miser sur des événements ponctuels rassembleurs comme la fête du 31 décembre ou la Fête nationale.

Hockey Québec a repoussé de deux semaines le début du calendrier des ligues de hockey mineur afin de prendre en compte celui des ligues de soccer estivales, qui partagent souvent les mêmes joueurs. La saison des jeunes hockeyeurs de Saint-Raymond se terminera désormais à la fin avril. «Pour l’aréna, ça étire la glace de deux semaines», a précisé Jean Alain, directeur du Service des loisirs et de la culture.

À Saint-Raymond, le salon se tenait tout juste après la fin du tournoi de hockey adulte, quand la glace était enlevée de la patinoire. L’an dernier, exceptionnellement, le salon avait été devancé de deux semaines, du 12 au 14 avril, et avait dû occuper exclusivement le centre multifonctionnel puisque le tournoi de hockey n’était pas terminé. «Ça n’a pas été apprécié», a commenté M. Dion. Le salon avait réuni une trentaine d’exposants, alors qu’ils étaient 51 l’année d’avant, et enregistré environ 3500 visiteurs, chiffre en baisse également.

Les gens à la Ville comme ceux de la Corporation de développement ont essayé de trouver une solution, mais le problème était insoluble, d’après le maire.«Le Salon Nature ne peut pas se tenir après, en mai, car c’est l’ouverture de la pêche. C’est le début de saison, les entreprises sont débordées», a-t-il indiqué. M. Dion a aussi rappelé que «le but c’était d’aider les commerçants» locaux. C’est pourquoi l’idée d’aller chercher des entreprises à l’extérieur a été balayée du revers de la main.

«Compte tenu des efforts considérables [demandés], nous avons décidé d’orienter notre investissement dans d’autres activités», a déclaré Daniel Dion.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des