Courrier de Portneuf Journaliste

Symposium riche en couleurs: des ajouts profitables à Cap-Santé

Photo de Francis Beaudry
Par Francis Beaudry
Symposium riche en couleurs: des ajouts profitables à Cap-Santé
Madeleine, Line et Sabrina participent à l’atelier de création avec des matériaux recyclés donné par la peintre Céline Martel de Cap-Santé. - Photo - Francis Beaudry

Avec un changement de disposition des kiosques des exposants, des ateliers intéressants et un coup de pouce de dame nature, le Symposium Cap-Santé riche en couleurs a connu une 19e édition couronnée de succès.

«Nous sommes extrêmement satisfaits. On a travaillé très fort cette année en ayant la température comme facteur incontrôlable à la réussite de notre événement. On est honorés d’avoir été épargnés par dame nature cette année, affirme Marie-Chantal Fortin, coordonnatrice du symposium.

Quelque 70 artistes en arts visuels qui se sont installés à Cap-Santé pour deux jours, les 29 et 30 juin, sous la présidence du peintre renommé Marcel Fecteau.

Cette année, les kiosques s’étiraient aussi le long de la rue Marie-Fitzbach, ce qui a contribué à mener les visiteurs vers l’école Bon-Pasteur.

Une galerie d’art regroupant des œuvres de tous les artistes avait été spécialement aménagée dans le gymnase de l’école. Les visiteurs ont pu y admirer les œuvres de l’invité spécial Jacques Hébert et ses toiles sur «la norditude».

Une série de vidéos-reportages réalisés par Aubert Tremblay sur la carrière du président d’honneur Marcel Fecteau étaient diffusés dans un espace aménagé spécialement à cette fin.

En plus de découvrir les oeuvres d’une myriade d’artistes, les visiteurs pouvaient participer à quatre ateliers étaient offerts gratuitement au cours de la fin de semaine. Menés par des artistes bien établis comme Céline Martel ou Gilbert Drolet, ces ateliers inclusifs et créatifs ont permis d’initier jeunes et moins jeunes à des aspects de l’art visuel. «Un succès de popularité», explique Marie-Chantal Fortin.

Denis Beaudet a remporté le prix coup de cœur du public cette année. L’artiste de Saint-Colomban, dans les Laurentides, avait décroché des pairs à sa première année au symposium, en 2018.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des