Turo

L’économie de partage revient à la mode. On échange (troc), on fait du « couchsurfing », on loue un appartement via AirBnB. Ne manquaient plus que les voitures ! Et c’est maintenant chose faite. Voici Turo. C’est quoi ? L’initiative existe depuis 2009 aux États-Unis, mais est débarquée chez nous seulement il y a deux ans. Il s’agit à peu près du même concept qu’AirBnB, c’est-à-dire que vous pouvez louer à quelqu’un d’autre son véhicule ou mettre à disposition votre voiture aux intéressés. En quoi c’est différent de ce qui existe déjà ? Les locateurs peuvent tirer un revenu d’appoint ou encore diminuer les dépenses reliées à leur bolide. De l’autre côté, vous sauvez facilement de l’argent vis-à-vis une entreprise de location traditionnelle. Les modèles Basé sur l’idéologie du libre marché, vous trouverez donc de tout ! À titre d’exemple, vous pouvez louer une compacte pour moins de 50$ la journée, ou encore, des exotiques telles que Corvette, Porsche, etc. Les utilitaires y figurent aussi, VUS, Pickups et Jeep. J’ai même trouvé un Polaris Slingshot ! Service et sécurité Un système de vérification des utilisateurs permet de voir l’historique des membres et de s’assurer que la personne ait de bons commentaires. Le fait de croiser le propriétaire en personne (et à l’inverse le locataire) permet aussi d’augmenter le lien de confiance. Dans tous les cas, Turo fournit un service à la clientèle 24h sur 24, 7 jours sur 7. Ne vous gênez pas ! Assurances Évidemment il ne suffit pas de mettre la clé dans le contact et de rouler. Vous devez être assuré. Si vous êtes le locataire, contactez votre assurance pour valider que tout est conforme. Du côté locateur, il n’y a que deux assureurs « officiels » pour le moment, c’est-à-dire Intact Assurances et Bélair Direct. Ces dernières, qui vous assurent via Turo, rappellent que toute réclamation via le service n’affectera pas votre propre assurance si vous êtes le propriétaire du véhicule. Point de cueillette La plupart des offres vous proposeront d’aller chercher le véhicule chez le propriétaire ou bien de le récupérer à votre aéroport local. D’autres auront un point de cueillette prédéterminé (comme en covoiturage) et il est possible de prendre différentes ententes selon vos besoins. Région de Québec Nous n’avons malheureusement pas autant de choix que les grands centres tels que Toronto ou Montréal, mais l’offre tend à s’améliorer avec le temps. Il y a deux ans ce n’était qu’une poignée de véhicules qui étaient disponibles. Au moment d’écrire ces lignes, vous trouverez assurément ce que vous cherchez ! Bien sûr notre région ne pullule pas de Ferrari et autre Maserati, mais une Miata fait amplement la job pour un tour de l’Ile d’Orléans avec votre conjoint(e) !