La Classique hivernale pee-wee résiste à la pluie

La Classique hivernale pee-wee résiste à la pluie

Dame Nature n’a pas collaboré, mais cela n’a en rien diminué l’enthousiasme des jeunes joueurs de hockey qui ont participé à la 3e Classique hivernale internationale pee-wee de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

La température a donné du fil à retordre aux organisateurs et aux employés municipaux, les 21 et 22 février, mais les jeunes ont été ravis, explique l’instigateur de la classique, Sébastien Hallé. On a troqué les patins pour des bottes au grand plaisir des jeunes joueurs.

Les organisateurs ont été contraints d’annuler les matchs du vendredi à cause de la pluie et du grésil. M. Hallé a vanté le travail «incroyable» de l’équipe de parcs et bâtiments durant la nuit pour préparer la patinoire et le sentier de glace. Les bénévoles ont travaillé d’arrache-pied de 2h30 à 5h30, dit-il, mais les conditions changeantes du samedi ont détérioré la glace. Les jeunes ont joué les premiers matchs préliminaires en patins, puis en bottes pour préserver la qualité de la glace. La finale a été jouée en patins. «Les jeunes ont adoré le deuxième groupe en hockey bottine», a rapporté M. Hallé.

Les équipes de la région se sont bien défendues, selon M. Hallé, malgré les calibres plus élevés. Elles ont surpassé les deux équipes françaises. Les Diablos DPR pee-wee A2 ont remporté le bronze avec une victoire de 2 à 0 contre leurs homologues pee-wee A1. La Lettonie a gagné l’or et la médaille d’argent est allée à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse.

La compétition du sentier de glace a charmé les joueurs européens, affirme Sébastien Hallé. Les organisateurs miseront sur cette activité pour développer la Classique puisque les jeunes ont vraiment «tripé », poursuit-il. Une centaine de jeunes joueurs ont pris part à la compétition sur un parcours de 1,2 km parsemé d’obstacles. Le patineur de la Lettonie, Kristers Klavins, a remporté l’épreuve devant le compatriote de Sydney Crosby, Gavin Watt, de Cole Harbour.

La Classique a attiré de 800 à 1000 personnes sur le site, a indiqué M. Hallé.