Katerine Savard : de Rio à Cannes

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Katerine Savard : de Rio à Cannes
Une photo du tournage que Katerine Savard a publiée dans sa page Facebook. Photo - Facebook

Après avoir remporté le bronze aux JO de Rio en 2016, Katerine Savard monte sur un autre podium. «Nadia Butterfly», film de Pascal Plante dans lequel elle tient le premier rôle, fait partie de la sélection officielle 2020 du 73e Festival de Cannes dévoilée le 3 juin.

«Je vivais tellement de bonheur quand on est montées sur le podium olympique. La joie que je ressens en ce moment peut s’y comparer», a confié Katerine Savard en entrevue au journal La Presse.

Elle aurait bien aimé faire la montée des marches en robe de soirée, mais elle a plutôt hâte de voir le film : «La première chose à laquelle j’ai pensé c’est : mon Dieu, je n’ai pas encore vu le film! On imagine que ça doit être bon, mais j’ai vraiment hâte de le voir», a-t-elle commenté à La Presse.

L’an dernier, la nageuse âgée de 27 ans originaire de Pont-Rouge a joué pour la première fois à l’actrice en interprétant Nadia, une nageuse de papillon de 23 ans qui participe aux Jeux de Tokyo en 2020, sa dernière compétition olympique.

Le film a été tourné en 20 jours, dont 5 au Japon dans les installations des JO de Tokyo qui ont été reportés à 2021 en raison du coronavirus. Une autre nageuse olympique, Arianne Mainville, est aussi en vedette avec Savard.Le réalisateur Pascal Plante, lui-même ex-nageur de compétition, voulait parler dans son deuxième film du sport, des sacrifices auxquels il soumet les athlètes et de la quête d’identité en dehors de la natation.

«Nadia, Butterfly» est l’une des 56 œuvres retenues en sélection officielle, et la seule canadienne. En raison de la pandémie, la 73e édition de la remise de prix a été annulée. Les réalisateurs pourront apposer le sceau de la «Sélection officielle 2020» à leur oeuvre et profiteront du soutien du Festival lors de sa sortie en salle et dans certains festivals. Celle de «Nadia, Butterfly» est prévue cet automne.

Katerine Savard, de son côté, s’entraîne tant bien que mal en gardant en vue une troisième participation aux JO en 2021 à Tokyo.

Pour voir la pré bande-annonce du film sur YouTube.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des