COVID-19: le Festival de films reporté en juin

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
COVID-19: le Festival de films reporté en juin
La marraine du FFPE Geneviève Bilodeau et le directeur Léo-Denis Carpentier lors du dévoilement de la programmation de la 16e édition en 2019. Photo - Courrier de Portneuf

Devant le raz-de-marée causé par la COVID-19, le Festival de films pour l’environnement (FFPE) de Saint-Casimir abdique et annule sa 17e édition qui devait avoir lieu du 16 au 25 avril. Il laisse une fenêtre ouverte pour le mois de juin, si la pandémie se résorbe au Québec.

Les organisateurs qui, il y a deux semaines, suivaient «l’actualité minute par minute» et continuaient à préparer l’événement se sont rendus à l’évidence le 18 mars.

«Sur 10 jours, nous attirons entre 1000 et 2000 personnes pour l’ensemble de nos activités, donc pour l’instant il n’y a aucun changement», avait expliqué son directeur Léo-Denis Carpentier. Mais le FFPE désire respecter les consignes du gouvernement du Québec. «Notre priorité est la santé de la population et de nos festivaliers. Les membres du conseil d’administration, l’équipe opérationnelle ainsi que les partenaires se sont concertés afin de trouver la meilleure solution possible dans les circonstances actuelles qui changent d’heure en heure», souligne Danielle Du Sablon, présidente du conseil d’administration, dans un communiqué.

Les organisateurs ont prévu de repousser le FFPE non pas à l’année prochaine, mais du 4 au 7 juin. La formule sera rafraîchie pour célébrer la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin, décrétée par l’ONU. Le dévoilement de la programmation est repoussé au 22 avril, Jour de la Terre. Toutefois, comme les cours sont suspendus dans les écoles, les ateliers jeunesse sont reportés à l’automne.

Léo-Denis Carpentier indique que l’équipe du FFPE analyse la possibilité de modifier le concept afin de diffuser les films en compétition sur Internet.

«Cette période est difficile et imprévue. Nous vous prions de suivre les consignes, de faire du télétravail et de limiter vos sorties au strict minimum. Plusieurs plateformes web vous proposent une panoplie de séries et de films des plus intéressants. Le FFPE remercie ses partenaires qui acceptent de nous soutenir et de faire en sorte que nous puissions continuer à proposer l’art environnemental aux festivaliers », précise Léo Denis Carpentier, directeur du FFPE.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des