Meilleur dépistage du cancer du sein à Saint-Raymond

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Meilleur dépistage du cancer du sein à Saint-Raymond
La technologue en imagerie médicale Sylvia Legros et l’assistante au chef technologue en imagerie médicale, Guylaine Genois près du nouvel appareil de mammographie. Photo – CIUSS de la Capitale-Nationale

Les femmes de Portneuf peuvent compter sur un nouvel appareil plus performant pour le dépistage du cancer du sein depuis le 10 janvier.

L’Hôpital régional de Portneuf s’est doté d’un nouvel appareil de mammographie qui assurera un diagnostic plus précis. Ce service de proximité est essentiel, selon Julie Lépine, directrice adjointe à la Direction des soins infirmiers et Services santé physique du CIUSSS, pour le territoire de Portneuf.

L’hôpital a profité de la première phase du réaménagement de l’urgence pour améliorer les locaux de radiologie. L’appareil de mammographie de 215 000$ a été installé le 18 décembre et il est utilisé depuis le 10 janvier. Le personnel a été accrédité et a accueilli avec enthousiasme l’entrée en fonction de l’appareil, dit Mme Lépine. Six technologues en imagerie médicale travaillent en radiologie à l’hôpital.

L’appareil offre une plus grande précision dans la détection du cancer du sein puisque l’hôpital participe au Programme québécois de dépistage du cancer du sein. Le PQDCS a été lancé en 1998. Il invite les Québécoises âgées de 50 à 69 ans à passer un examen de dépistage du cancer du sein tous les deux ans. La mammographie est le seul examen de dépistage qui permet de réduire le nombre de décès attribuables au cancer du sein.

L’ancien appareil de mammographie était rendu à la fin de sa vie utile, souligne Mme Lépine. Les bris étaient de plus en plus difficiles à réparer. Il ne devrait plus y avoir de rupture de service. On ne pourra plus utiliser le vieil appareil. Selon Mme Lépine, l’hôpital doit cesser son utilisation pour conserver son accréditation.

Selon Mme Lépine, 2000 examens ont été réalisés l’an dernier. Le nouvel appareil pourrait répondre à un plus grand nombre d’examens, mais il n’y a pas de liste d’attente pour la mammographie. «On entre dans les normes», dit-elle. Le département de mammographie est ouvert quatre jours par semaine et certains soirs pour accommoder les femmes.

 

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des