Courrier de Portneuf Journaliste

Hausse des mises en chantier en 2018

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Hausse des mises en chantier en 2018

Les mises en chantier dans Portneuf ont augmenté de 16% en 2018.

 

Onze des dix-huit municipalités ont enregistré une hausse. C’est encore à Saint-Raymond où il y en a eu le plus. La ville a délivré 97 permis de construction, sept de plus qu’en 2017, et leur valeur a bondi de 15,3 à 25,4 millions de dollars en raison principalement de la construction de deux commerces, une industrie et deux bâtiments municipaux.

Pont-Rouge vient au 2e rang avec 69 mises en chantier malgré une baisse de six, mais c’est à Donnacona que le nombre de permis a explosé. Elle a délivré 55 permis de construction, 46 de plus qu’en 2017. Selon le maire Jean-Claude Léveillée, cette augmentation est attribuable à l’ouverture du quartier Aube sur le fleuve. La valeur des constructions est de 11,5 millions à Donnacona, un bond de 510%, alors qu’elle est de 12,3 millions à Pont-Rouge, comparable à celle de l’an dernier, en raison du centre de commerces qui abrite le McDonald’s à l’entrée sud de la ville.

Il y a eu quatre constructions de plus à Deschambault-Grondines, trois de plus à Cap-Santé, Rivière-à-Pierre et Saint-Casimir qui a enregistré un sommet des mises en chantier des dix dernières années. Saint-Basile et Saint-Thuribe en ont eu deux de plus et Sainte-Christine-d’Auvergne, Saint-Gilbert et Saint-Léonard, une. La construction de la ferme Porc Eden à Saint-Léonard a fait bondir la valeur des permis de 33% à 3,4 millions.

Portneuf a accordé neuf permis de moins, Saint-Ubalde, six, Saint-Marc-des-Carrières, trois, Saint-Alban et Lac-Sergent, deux, et Neuville 1.

Le nombre de mises en chantier l’an dernier est comparable à celui de 2016. La moyenne des dix dernières années est de 380. L’an dernier, les deux tiers des municipalités affichaient un bilan négatif par rapport à l’année précédente.

 

Partager cet article