Un stage prestigieux à l’Assemblée nationale

Un stage prestigieux à l’Assemblée nationale

Astrid Martin fait un stage d’un an à l’Assemblée nationale. Photo - Marc-André Grenier

Astrid Martin, originaire de Saint-Ubalde, est une des cinq stagiaires de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant plongés au cœur de la vie parlementaire à l’Assemblée nationale.

La stagiaire a reçu une bourse de 21 000$ et elle effectue ce stage prestigieux depuis septembre dernier. Elle travaillera avec un député du gouvernement et un de l’opposition, participera à une mission exploratoire au Liban, analysera différents systèmes parlementaires et rencontrera divers acteurs de la vie politique.

Astrid Martin est titulaire d’un baccalauréat en anthropologie sociale et culturelle et d’une maîtrise en aménagement du territoire et développement régional. Elle s’est intéressée aux questions touchant la participation citoyenne et la gouvernance et son essai de maîtrise réalisé à Tours en France portait sur la collaboration entre les autorités municipales et les associations civiles.

Mme Martin a travaillé durant un an après avoir terminé sa maîtrise. Le stage a été l’occasion de vivre une expérience hors du commun en repoussant ses limites, a-t-elle témoigné dans un communiqué.

La Fondation recherche des étudiants ou jeunes diplômés, qui se démarquent par la qualité de leur dossier scolaire, leur intérêt envers les institutions démocratiques et leur engagement dans la communauté. Les personnes intéressées doivent soumettre leur candidature avant le 15 février. L’information sur le stage et les critères d’admissibilité se trouvent à fondationbonenfant.qc.ca ou sur la page facebook.com/FJCBstages.

La Fondation a été créée en 1978 afin d’honorer la mémoire de Jean-Charles Bonenfant et de souligner sa contribution importante à la connaissance des institutions parlementaires du Québec.