Porcherie à Saint-Léonard: une consultation sous tension

Porcherie à Saint-Léonard: une consultation sous tension

Mathieu et Denis Langlois et les membres de la Commission de l’aménagement du territoire de la MRC. Photo - Steeve Alain

L’assemblée publique de consultation sur la possibilité d’assujettir à des mesures d’atténuation un projet de porcherie à Saint-Léonard a donné lieu à une confrontation entre un maire ex-préfet de la MRC de Portneuf et … la MRC.

Le producteur agricole promoteur du projet de porcherie à Saint-Léonard Denis Langlois, accompagné de son fils Mathieu partenaire dans le projet, a contesté en début d’assemblée le 1er novembre la légitimité de la consultation et la compétence de la MRC dans le dossier.

L’assemblée de consultation a été convoquée par la MRC à la suite d’une demande du conseil municipal de Saint-Léonard. Denis Langlois a affirmé que le conseil a transgressé la loi dans le processus.

M. Langlois, maire de Saint-Léonard et ex-préfet de la MRC, a toutefois accepté de participer à l’exercice pour informer la population du projet. Il a ajouté qu’il n’a jamais demandé de traitement de faveur en 31 ans comme élu.

Selon la direction générale de la MRC, la loi prévoit que la Municipalité peut demander à la MRC du support afin de tenir une consultation et rédiger un rapport des commentaires et préoccupations.

Le préfet Bernard Gaudreau, membre de la Commission de l’aménagement et du développement du territoire de la MRC, a souligné que la rencontre ne visait pas à remettre en question le projet.

Le projet de porcherie situé dans le rang Saint-Jacques est conforme à la réglementation d’urbanisme de Saint-Léonard et il a obtenu un certificat d’autorisation délivré par le MAPAQ. Il fait l’objet actuellement d’une demande de permis de construction.

Le projet

Les promoteurs veulent construire cinq bâtiments d’engraissement pouvant accueillir 1000 porcs chacun, ce qui doublera le nombre de porcs de la ferme Porc Héden dirigée par les Langlois.

La résidence la plus près de la porcherie sera située à 563 mètres, «deux fois la distance réglementaire», selon les promoteurs pour qui le projet est «le plus loin possible des maisons».

Les bâtiments seront construits à 823 mètres du site récréotouristique Au Chalet en Bois Rond à Sainte-Christine-d’Auvergne. Plusieurs dizaines de personnes présentes à l’assemblée tenue à Saint-Léonard provenaient de ce secteur.

La question des odeurs a été au cœur des échanges. La nouvelle porcherie ne produira pas de lisier; sa gestion s’effectuera avec du fumier solide, ce qui réduira les odeurs, selon les producteurs. Une grande partie de la porcherie déjà existante passera aussi sous gestion en fumier solide.

Des écrans brise-vent avec des rangées d’arbres font partie du projet et devraient aussi atténuer les odeurs durant les périodes d’épandage dans les champs. L’entreprise produit des porcs pour Les Viandes Du Breton.

La Commission de la MRC déposera un rapport de la consultation à la Municipalité qui pourrait assujettir le projet à certaines mesures d’atténuation supplémentaires.