Pénurie de main-d’oeuvre: les chambres de commerce à la rescousse

Pénurie de main-d’oeuvre: les chambres de commerce à la rescousse

Les chambres de commerce recherchent 50 entreprises à la recherche de travailleurs spécialisés.

Les trois chambres de commerce de Portneuf font front commun pour aider les entreprises à trouver de la main-d’oeuvre spécialisée. Elles veulent attirer dans la région des immigrants prêts à quitter Montréal pour mettre leurs compétences à profit.

Le taux de chômage tourne autour de 4% dans la région. Les employeurs ont du travail, mais manquent de bras et de cerveaux. Les offres d’emplois à combler se multiplient. Elles meublaient quatre pages dans l’édition du 6 mars du journal Courrier de Portneuf.

Des emplois spécialisés

Les chambres de commerce de l’Est, de l’Ouest et régionale de Saint-Raymond proposent aux entreprises de s’inscrire à la version portneuvoise d’Emplois en sol québécois.

Le programme de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) vise à favoriser l’intégration en emploi de personnes immigrantes dans les régions du Québec. Il a été testé l’an dernier en Abitibi et au Saguenay. «Ça a été clairement très positif. Il revient en force», affirme Karine Lacroix, DG de la Chambre de commerce de l’Est de Portneuf. Elle précise que le programme pourvoira des postes où une formation est essentielle. «Ce n’est pas pour des postes de journaliers ou de manoeuvres», précise-t-elle.

Contrairement à Ginove, à Saint-Casimir, ou Olymel, en Beauce, qui sont allés chercher leurs nouveaux employés dans un autre pays, la proposition de la FCCQ vise à résoudre la pénurie de travailleurs en région en misant sur des immigrants installés depuis peu à Montréal.

«Ce sont des gens qui sont immigrants reçus ou en voie de l’être, qui ont tous un permis de travail et qui ont suivi la francisation de base», explique Karine Lacroix.

Alors que 55% des postes à combler sont en région, il se trouve des travailleurs immigrés depuis moins de cinq ans qui n’ont pas trouvé un emploi dans leur métier ou profession à Montréal. L’objectif des chambres de commerce est de leur proposer un emploi et une nouvelle vie à eux et à leur famille dans Portneuf.

Visite dans Portneuf et entrevues

Les chambres de commerce feront le lien entre les employeurs et le programme qui effectue la préqualification des candidats. Elles s’occupent de la promotion, du recrutement d’entreprises et organisera la journée de visite et d’entrevues le 9 mai. «Ce sera un aller-retour. On leur fera vivre une journée dans Portneuf. On espère remplir un autobus», dit Karine Lacroix. Des gens des chambres iront aussi faire de la promotion au Salon de l’emploi à Montréal les 10 et 11 avril.

Les chambres ont lancé l’inscription auprès des employeurs. «Il nous faut un minimum de 50 entreprises», souligne Mme Lacroix. Le tout est offert gratuitement.

Pour avoir plus d’information, visiter le site Internet www.emploisolquebecois.ca. Pour s’inscrire, contacter une des trois chambres de commerce ou écrire à info@chambrecommerceportneuf.com.