Une aide pour la relâche à Deschambault-Grondines

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Une aide pour la relâche à Deschambault-Grondines
Le programme d’activités comptait une sortie au Récré-O-Fun à Trois-Rivières. Photo – page Facebook Récré-O-Fun

Une dizaine d’enfants ont profité des nouvelles activités de la relâche offertes à Deschambault-Grondines grâce à une aide provinciale.

La municipalité a reçu une subvention de 5325$ du programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2020. Elle l’a utilisée pour offrir aux parents un nouveau projet de garde pour leurs enfants durant la relâche scolaire, du 2 au 6 mars.

«En plus d’offrir des activités et des sorties diverses, la subvention nous a permis de faire l’acquisition de matériel varié qui nous servira a des activités éducatives pendant l’actuelle relâche», explique la responsable des loisirs Céline Castonguay. Elle ajoute que les achats ont été pensés dans un but d’assurer la pérennité du programme, puisque c’est l’un des objectifs poursuivis par le ministère de la Famille.

Mme Castonguay souligne que les activités d’initiation à la robotique, de raquette, de cabane à sucre et la sortie au Récré-O-Fun ont réuni entre 7 et 15 enfants. «Nous souhaitons que le programme de la relâche s’installe dans la programmation des loisirs et qu’il devienne une référence pour les parents travailleurs et parents étudiants dès l’an prochain», dit-elle.

Le projet de Deschambault-Grondines fait partie des 99 projets soutenus cette année par l’aide globale de près de 895 000$ allouée par le ministère de la Famille.

L’an dernier, une centaine d’enfants de Saint-Basile et de Cap-Santé avaient participé à leur premier camp de jour de la relâche scolaire grâce au programme. Saint-Raymond a été la première municipalité de la MRC de Portneuf à obtenir une subvention pour la relâche scolaire en 2018.

Le programme peut aussi servir à mettre en place un projet de garde l’été prochain. C’est ce que feront L’Ancienne-Lorette et Sainte-Brigitte-de-Laval, dans les deux autres villes qui ont reçu une subvention dans la région de Québec.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des