Pont-Rouge aura une nouvelle caserne

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Pont-Rouge aura une nouvelle caserne
Le conseiller municipal Mario Dupont, le directeur du service incendie Vincent Couvrette, la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, le député Vincent Caron, la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault et le maire Ghislain Langlais. Photo – Denise Paquin

La Ville de Pont-Rouge l’aura sa nouvelle caserne incendie. Le projet d’au moins 4 milions $ a été annoncé cet après-midi.

Les ministres des Affaires municipales, Andrée Laforest, et de la Sécurité civile, Geneviève Guilbault, étaient à Pont-Rouge pour confirmer l’appui de 3,4 millions $ de leur gouvernement.

Toutes deux ont souligné l’apport de ce projet à la relance de l’économie, durement affectée par la pandémie de COVID-19. «C’est très positif de voir que notre gouvernement fait des investissements dans le cadre du RECIM», a déclaré Mme Laforest. La ministre Guilbault appuie cette amélioration de l’équipement des pompiers afin d’assurer la sécurité de la population.

«La Ville est en expansion, on doit faire évoluer l’infrastructure. Ce n’est pas un luxe mais une nécessité», a déclaré Mario Dupont, conseiller municipal responsable du dossier sécurité publique.

«Ce n’est pas un cadeau, mais une nécessité avec une population autour de 10 000 habitants, une ville qui grossit», a commenté le député Caron. Il a rappelé qu’en campagne, en 2018, il avait eu de longues discussions avec le maire Ghislain Langlais qui n’était pas satisfait «qu’il n’y ait pas beaucoup d’annonces à Pont-Rouge».

«Cela fait sept ans que les premières démarches ont été entreprises. On l’a réactivé (NDLR. le projet) avec Vincent Caron», a rappelé M. Dupont. Le maire Ghislain Langlois a souligné l’ouverture du gouvernement caquiste. «Ce que j’apprécie, c’est la proximité avec les gens du ministère. Il y a une grande volonté de satisfaire les besoins de la population», a-t-il affirmé.

La subvention du programme construction et réfection des infrastructures municipales (RECIM) couvrira 70% des coûts. La Ville profite d’une aide supplémentaire de 5% pour intégrer le bois à la structure. Mario Dupont a indiqué que le 30% restant de la facture n’aura pas d’impact sur le compte de taxes des contribuables. «Le projet était prévu au programme triennal d’immobilisation et la Ville a les fonds», a-t-il indiqué.

Livraison en février

Le chantier sera lancé le 24 août derrière Place Saint-Louis, sur le terrain occupé anciennement par Coffrage Portneuf. Le contrat a été octroyé Construction M, de Saint-Nicolas. Les pompiers pourront entrer dans leurs nouveaux espaces en février.

Les camions y accéderont par la rue Dupont est. Selon Mario Dupont, le choix de l’emplacement permettra «un taux de réponse amélioré par rapport au schéma de couverture de risque».

L’édifice de 1200 mètres carrés comptera cinq portes pour loger tous les camions actuellement dispersés sur trois sites. On y trouvera un dortoir, une salle pour les mesures d’urgence et un système de remplissage des cylindres, une opération qui est faite à l’extérieur actuellement.

Les 34 pompiers de la ville, qui agissent aussi comme premiers répondants vont voir leurs conditions de travail s’améliorer grandement, selon le directeur du service Vincent Couvrette. «Juste pour la décontamination, c’est pour la santé des pompiers, c’est un grand pas qu’on fait», a-t-il indiqué.

Le service effectue 150 interventions par année pour des incendies, des accidents et des alarmes et répond à 450 appels pour des urgences médicales.

Partager cet article

1
Leave a Reply

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
savard marjo Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
savard marjo
Invité
savard marjo

je suis d accord a 100% avec cet investiment..On a toujours 1 epicerie …2 casse croutes….j aimerais qu on ait un peu plus 10,000 habitants . franchement..faut aller a Quebec encore. merci