Non à la Semaine sainte, oui au confinement

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Non à la Semaine sainte, oui au confinement
Mgr Cyprien Lacroix demande aux 70 ans et plus de respecter la consigne du confinement pour se mettre à l’abri de la COVID-19. Photo - ECDQ

La crainte que nous avait exprimée l’abbé Denis Bélanger, curé des trois paroisses de Portneuf, il y a deux semaines, s’est avérée: la Semaine sainte est annulée.

L’évêque auxiliaire Mgr Marc Pelchat a annoncé le 19 mars que les cérémonies de la Semaine sainte dans le Diocèse de Québec sont annulées.

Les fidèles catholiques sont aussi dispensés d’assister à la messe pascale, le 12 avril, «une obligation de la foi catholique», a rappelé par vidéoconférence Mgr Pelchat qui est en confinement volontaire, car il aura bientôt 70 ans.

Également par vidéoconférence, l’archevêque de Québec, Mgr Cyprien Lacroix, a pris la parole pour la première fois depuis sa chirurgie bariatrique en janvier.

Appel aux aînés

Au moment où des aînés, plus sensibles à la COVID-19, prennent à la légère le confinement, seront-ils plus sensibles au message de Mgr Lacroix ? À l’instar du premier ministre François Legault, l’archevêque demande aux croyants âgés de 70 ans et plus à respecter les mesures gouvernementales pour limiter la propagation du coronavirus. «Les mesures du gouvernement demandent un engagement personnel et collectif qui mérite d’être écouté», a-t-il déclaré, même si ces «mesures nous bousculent et nous contrarient».

Couronne de vie

L’annulation de la Semaine sainte s’ajoute à la consigne appliquée depuis le 15 mars d’annuler les messes, baptêmes, mariages et funérailles pour respecter les mesures visant à endiguer la Covid-19.

Pour aider la communauté catholique à rester unie, malgré l’annulation des rassemblements publics, et lui inspirer courage et sérénité, l’archevêché a lancé l’opération «Couronne de vie» sur la webtélé ECDQ.tv. Les gens y trouveront chaque jour une messe, des moments de réflexion et de prière.

Un appel a été lancé aux croyants à venir en l’aide aux organismes communautaires pour aider, par exemple, à la livraison de repas aux personnes isolées ou malades. Il faut téléphoner au 211 pour proposer son aide.

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des