Soirée endiablée à Cap-Santé

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Soirée endiablée à Cap-Santé
Les comédiens Audrey Germain-Blackburn et Henrio Grubissa ont joué le jeu de Rose Latulipe et du diable. Photo - Shirley Bishop

Le Bal de Rose Latulipe a fait salle comble le 29 février à Cap-Santé.

Quelque 250 personnes, presque toutes costumées, ont participé à cette soirée, «un moment magique où la chaleur humaine [a] réussi avec l’aide du diable à faire fondre l’hiver», disent les organisatrices Micheline Trépanier, Jeannette Trépanier et Suzie Paquet.

Plus d’une vingtaine de comédiens de la Troupe du Vieux Chemin et cinq musiciens chevronnés ont fait vivre la légende de Rose Latulipe. Ils y ont même intégré des bouts de la Chasse-Galerie. «Ils [les rameurs] ont frappé le clocher avec le canot, le curé et sa servante se sont présentés au bal avec une moitié de canot et les gars de la Chasse-Galerie se sont joints à nous», raconte Suzie Paquet.

Évidemment, des participants enchantés de leur soirée aimeraient bien qu’elles reviennent au programme. Mais rien de tel n’est prévu actuellement, selon Mme Paquet.

Gaston Guimond a narré l’histoire de Rose Latulipe. Photo – Shirley Bishop
René Trépanier, tout comme le maire Michel Blackburn et le député Joël Godin entre autres, a ramé dans le canot de la Chasse-Galerie. Photo – Shirley Bishop

Les danseurs ne se sont pas fait prier pour marquer les pas «callés» par Normand Legault. Photo – Shirley Bishop

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des