Nouveau pont sur la Sainte-Anne: Saint-Casimir revient à la charge

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
Nouveau pont sur la Sainte-Anne: Saint-Casimir revient à la charge
Le pont principal reliant les rives sud et nord au cœur de Saint-Casimir est trop étroit, selon le conseil municipal. Photo - Archives

La Municipalité de Saint-Casimir ne lâche pas le morceau et revient à la charge avec une nouvelle demande auprès du gouvernement pour la construction d’un nouveau pont au cœur du village reliant les deux rives de la rivière Sainte-Anne.

Malgré les rejets du ministère des Transports (MTQ) en 2018 et quelques années auparavant pour une demande semblable, le conseil municipal de Saint-Casimir a adopté une nouvelle résolution en décembre dernier redemandant la construction d’un pont plus large en face de l’église.

Le maire Dominic Tessier Perry avait indiqué après le dernier refus du MTQ que la Municipalité allait revenir à la charge dans ce dossier après les élections provinciales.

Le conseil indique que le pont actuel situé en face de l’église «est très difficile d’approche pour les usagers provenant du côté nord de la rivière» et «que la largeur des machineries utilisées de nos jours par l’industrie agricole occupe les deux voies du pont, et ce, la presque totalité du temps, ce qui oblige, dans certains cas, à faire un détour par d’autres municipalités».

La résolution signale que le pont situé sur le réseau routier à l’entretien du MTQ «est fortement utilisé pour le transport lourd et qu’advenant un accident sur celui-ci, les unités d’urgence […] ne pourront pas traverser le pont d’une rive à l’autre».

Les élus répètent que la configuration de l’approche nord du pont hypothèque grandement les manœuvres par son exiguïté et que le trafic lourd n’a d’autre choix que de circuler sur la voie opposée pour s’engager et circuler sur le pont, ce qui met en danger la sécurité des autres usagers de la route.

La résolution mentionne que l’étroitesse de ce pont est loin de répondre aux normes de construction actuelles du ministère des Transports.

Le conseil municipal se dit prêt à se départir du pont actuel et du caractère patrimonial rattaché à celui-ci, signalant que trois autres ponts avec le même type d’architecture sont situés à Saint-Casimir.

Le pont construit durant les années 1931 et 1932 est composé d’une structure de type Pratt en treillis métallique et il est l’un des plus récents de sa catégorie. Sa valeur patrimoniale est considérée comme élevée par son état d’authenticité, selon une analyse commandée par le MTQ en 2008.

Les élus municipaux répètent que la population est exaspérée de la situation qui perdure depuis plusieurs années. Ils suggèrent la construction d’un nouveau pont situé plus à l’ouest du pont actuel dans le prolongement naturel du boulevard de la Montagne du côté nord.

La Municipalité demande l’intervention du député Vincent Caron auprès de son collègue ministre des Transports François Bonnardel dans ce dossier.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des