Marie-Claude Gaudet dépasse l’objectif du Parti vert

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Marie-Claude Gaudet dépasse l’objectif du Parti vert
Marie-Claude Gaudet est fière d'avoir plus de doublé le vote du Parti vert dans Portneuf - Jacques-Cartier. Photo - Facebook

Les Portneuvois ont montré qu’ils sont préoccupés eux aussi par le réchauffement climatique. Deux fois plus d’électeurs qu’en 2015 ont répondu à l’appel du Parti vert le 21 octobre.

La candidate Marie-Claude Gaudet a récolté 2308 voix, soit 3,6% des suffrages. Cela est très peu en comparaison de 28 110 voix remportées par le conservateur Joël Godin. Or, pour le Parti vert, c’est un record: il a obtenu 250% plus de votes qu’il y a quatre ans.

«Je suis très très très satisfaite», a commenté la candidate au lendemain du scrutin. «La raison principale pour laquelle je me présentais dans Portneuf, c’était pour permettre aux gens de pouvoir voter pour le Parti vert», a-t-elle rappelé.

Mme Gaudet indique que l’objectif du Parti vert était de doubler le nombre de votes au pays. Elle a plus que réussi dans Portneuf – Jacques-Cartier.

«Au niveau national: on s’attendait à en avoir plus, mais c’est notre meilleur résultat!», lance-t-elle. L’option verte a séduit plus de 1,16 million de Canadiens (6,5%) contre 590 913 (3,45%) en 2015. La chef Élizabeth May a maintenant deux collègues à ses côtés, dont une députée à l’origine d’une première percée sur la côte Est, à Fredericton.

«Dans l’ensemble on est satisfait, particulièrement parce qu’on a fait de l’environnement une priorité dans la campagne. Le Parti vert est le seul parti qui a des objectifs clairs et des mesures précises pour atteindre ces objectifs-là. Les autres partis, quand ils ont commencé à voir que l’environnement était important aux yeux des électeurs, ont ajouté ça dans leur programme. Ça fait partie du jeu électoral», raconte Marie-Claude Gaudet.

Elle est soulagée que le Parti conservateur n’ait pas pris le pouvoir et que ses projets comme l’abolition de la taxe carbone, première mesure que son chef Andrew Scheer voulait appliquer, et son projet de corridor  énergétique restent lettre morte. «Ça, ça aurait été catastrophique! On va voir comment les choses se passent. Avec M. [Steven] Guilbault, qui a été élu, on espère que ça va changer les choses. Mais les députés du Parti vert vont être à l’affût», dit celle qui prévoit repartir en campagne d’ici deux ans, car elle ne prévoit pas une longue durée de vie au gouvernement libéral minoritaire.

«La raison pour laquelle je me suis présentée à cette élection-ci, c’est pour la prochaine. Pour que les gens prennent conscience que leur vote a une valeur lorsqu’ils votent», conclut-elle.

Les résulats ont été mis à jour le 25 octobre à la suite de la publication des résultats officiels par Élections Canada.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des