Des médecins de Portneuf à la rescousse?

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Des médecins de Portneuf à la rescousse?
Les travaux pour l’installation du taco à l’Hôpital régional de Portneuf vont bon train. Photo – Alain Turgeon

Le député Vincent Caron souhaite que le ministère de la Santé favorise l’arrivée de nouveaux médecins qui exerceront en cabinet dans Portneuf. Des finissants en médecine originaires de la région ont manifesté l’intérêt de revenir dans leur milieu.

Le député s’est dit déçu que deux médecins viennent couvrir les urgences de Saint-Raymond et Saint-Marc-des-Carrières, mais travaillent en cabinet dans les circonscriptions voisines. «Ça m’a irrité beaucoup», lâche-t-il. «À l’avenir, l’exigence absolue quand on accueille des médecins est de s’assurer qu’ils vont faire leur pratique en cabinet dans Portneuf».

M. Caron dit qu’il continuera à travailler activement sur le dossier de la santé dans Portneuf. Selon les statistiques, Portneuf a assez de médecins pour sa population, mais la difficulté est de pouvoir les rencontrer, souligne-t-il. La partie sud-est de la MRC est bien nantie, mais celle du nord-ouest peine à trouver des médecins. «Ce dossier peut être irritant et je comprends la population qui se retrouve sans médecins de famille».

Selon le député Caron, l’intérêt manifesté par des finissants de revenir dans leur milieu à la fin de leurs études l’an prochain a incité un médecin de l’ouest de Portneuf à reporter d’un an sa retraite dans l’espoir que ses patients seront repris par un nouveau médecin.

Cela palliera en partie le problème de médecin dans la zone nord-ouest, mais M. Caron veut aussi mettre l’accent sur la présence des infirmières praticiennes spécialisées (IPS).

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, rencontrera le Comité pour la sauvegarde des soins de santé dans Portneuf le 4 novembre à Saint-Raymond.

Les travaux d’agrandissement du Bloc B à l’Hôpital régional de Portneuf pour installer le tomodensitomètre (taco) vont bon train. La construction coûtera 3 M$. Le contrat a été accordé à l’entreprise Construction Côté et fils de Saint-Raymond. L’appareil sera en service au début de 2020. Selon M. Caron, les autres projets annoncés par l’ancien gouvernement dont les cliniques de chimiothérapie et d’hémodialyse suivent leur cours.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des