L’oreille…un  » outil  » étonnant du corps humain

Photo de Noëllise Turgeon
Par Noëllise Turgeon

Elle nous sert depuis toujours, mais trop souvent nous oublions d’en apprécier l’inestimable valeur. L’oreille, cette amie fidèle, réussit un véritable tour de force : en synchronisation, elle rend possible la communication avec l’extérieur, nous permet de jouir du plaisir que procure la musique, et elle est responsable du niveau d’équilibre. Saviez-vous que c’est par l’oreille que le fœtus connaît son premier contact avec le monde extérieur ?

Nous avons deux oreilles, mais chacune remplit une fonction différente. L’oreille droite focalise sur un son précis à la fois, alors que l’oreille gauche se contente de nous fournir un panorama de l’environnement sonore. Les hautes fréquences, plus aiguës, sont captées du côté droit alors que l’oreille gauche prend en charge les fréquences plus basses. Il est intéressant d’apprendre que les grands musiciens et chanteurs sont habituellement droitiers d’oreille. Bien que plus rares, il existe quelques cas de  » gauchers d’oreille  » dans ce milieu. Ces personnes n’éprouvent aucune difficulté à bien percevoir les sons, mais le processus de réception dans leur cas est inversé.

Comme repères, retenez que dans une conversation normale, en français, les fréquences se situent entre 800 et 1800 Hertz, alors qu’elles sont de 2 000 à 12 000 Hertz en anglais. Et c’est encore plus élevé pour les langues orientales. Lorsqu’il est question d’une tonalité basse ou grave, la fréquence se situe entre 250 et 1 000 Hertz, tandis qu’une fréquence aiguë commence vers les 1 000 Hertz. Quant au registre en décibels, nos oreilles commencent à souffrir dès 120 Dbs. Que penser des concerts rock et heavy metal qui font subir à notre pauvre ouïe jusqu’à 150 décibels ?

Pour protéger votre audition, il existe quelques mesures de prévention que vous pouvez appliquer au quotidien. N’utilisez que des écouteurs de lecteur MP3 de qualité. Dans un environnement très bruyant, portez des bouchons d’oreilles avec filtres auditifs ou des protecteurs de type coquille. Si vous souhaitez écouter de la musique plus longtemps que les 60 minutes recommandées, il est préférable de baisser le volume.

J’ai eu la chance de m’entretenir avec un accordeur de piano qui maîtrise son art depuis plus de 40 ans. Quand on lui parle de son métier, Antoine affirme avec enthousiasme :  » Dans ma famille, on vient au monde avec l’oreille fine. Et je vous assure, qu’avec l’expérience, ça peut se développer encore plus. À 72 ans, je pratique encore et mon ouïe est toujours aussi fiable ! « .  Tous les espoirs nous sont permis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires