La Ferme Drolet et Fils : le nec plus ultra de l’agriculture

Contenu commandité par la MRC de Portneuf / Rédaction : Mathieu Hardy, Courrier de Portneuf
La Ferme Drolet et Fils : le nec plus ultra de l’agriculture
Pier-Luc et Samuel Drolet oeuvrent dans la production laitière avec leurs parents Pierre et Henriette, dans le rang Sainte-Croix, à Saint-Raymond. (Photo : Courrier de Portneuf / Stéphane Pelletier)

Dans le rang Sainte-Croix, à Saint-Raymond, se terre la Ferme Drolet et fils, considérée par plusieurs membres de l’industrie comme étant le nec plus ultra de l’agriculture sur le plan de la production laitière.

Avec l’aide de leurs fils Pier-Luc et Samuel, Pierre Drolet et Henriette Ghielen mettent, jour après jour, tout leur coeur dans l’actualisation et l’optimisation des pratiques à l’ère où être agriculteur n’est guère facile. À Saint-Raymond, il ne reste que deux producteurs laitiers dans l’ensemble de la municipalité, alors qu’autrefois, on en comptait une dizaine.

Se reconstruire

Si elle fait toujours des agriculteurs d’exception, ce n’est pas parce que la famille Drolet a été exemptée par des épreuves. L’une des plus récentes qu’elle a eu à affronter est l’incendie qui a ravagé ses installations le 17 août 2020. Se reconstruire en partant sur de nouvelles bases est une réalité qui s’est alors imposée.

Cette nouvelle page dans l’histoire de la ferme familiale, Pier-Luc et Samuel, qui composent la quatrième génération à la tête de l’entreprise, l’ont abordée en visitant des installations et en retenant de chacune tous les mécanismes qui leur permettaient d’accéder aux pratiques de l’agriculture du futur.

Ferme automatisée

Et ce désir a provoqué une métamorphose de leur travail de producteurs laitiers, faisant de la Ferme Drolet une pionnière du domaine à cause de l’emploi de robots permettant d’automatiser toutes les opérations quotidiennes liées aux soins des animaux, de la traite au ramassage du fumier en passant par l’alimentation du troupeau. « Depuis la journée portes ouvertes, comme on a l’ensemble des robots, les producteurs qui ont des projets de construction viennent nous visiter et peuvent voir comment ça se passe », raconte Samuel, qui agit à titre de responsable du troupeau au sein de l’entreprise.

En développant leur propre modèle de ferme automatisée, les Drolet avaient une intention précise en tête. « On a fait ça pour avoir à gérer le moins d’employés possible. Ça fonctionne, car actuellement, on n’en a aucun. »

Agriculteurs des temps modernes

Le recours aux robots a plusieurs avantages. En plus de réduire le coût de la main-d’œuvre, la gestion automatisée du troupeau permet à Samuel d’être un agriculteur des temps modernes et de jouir d’une flexibilité d’horaire. Passionné par la mixologie, il a développé une petite entreprise de service de bar dans un concept emprunté à celui d’un traiteur pour des réceptions privées, un projet qui n’aurait pu voir le jour s’il devait suivre la trace de ses ancêtres et leur mode de vie bien rangé. Il en va de même pour son frère qui, en plus de prendre en charge la gestion de la machinerie, s’occupe de la culture des champs dont la superficie totalise 1400 acres. Leurs parents, Pierre et Henriette, s’accordent, quant à eux, plus de temps tout en demeurant impliqués. Pierre est devenu un touche-à-tout tandis qu’Henriette s’occupe de la relève laitière et prend en charge le volet administratif de l’entreprise.

Fière relève

« On est fiers de faire de l’agriculture. Il ne faut pas oublier que nous nourrissons les gens et que sans nous, il n’y aurait rien sur la table », souligne Samuel, un représentant de la relève agricole portneuvoise. Il gère un troupeau de 230 animaux, dont 110 vaches laitières. Chaque jour, elles produisent environ 3750 litres de lait. D’ailleurs, le fait que les demoiselles à quatre pattes soient en liberté dans l’étable et qu’elles puissent se faire traire à leur convenance assure une production de lait supérieure comparativement à la moyenne d’un producteur ne possédant pas de robot.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires