Baisse du taux de taxation et projet novateur à Deschambault-Grondines 

Pierre Paquet

pierre.paquet@courrierdeportneuf.com

Baisse du taux de taxation et projet novateur à Deschambault-Grondines 
Le Conseil municipal : Martin Renauld, Marianne Lavallée, Jean Cloutier, Patrick Bouillé, Éric Sauvageau, Sylvain Ouimet et Gaétan Garneau. (Photo : Offerte par la municipalité de Deschambault-Grondines )

C’est lors d’une séance extraordinaire du Conseil municipal de Deschambault-Grondines, le 22 décembre dernier, qu’a été adopté le budget 2024 pour la municipalité ainsi que le Programme triennal d’immobilisations (PTI) pour les années 2024, 2025 et 2026.

En 2024, le taux de taxation connaîtra une baisse marquée de 14,6 % passant de 0,82 $ du 100 $ d’évaluation à 0,70 $ du 100 $. Malgré ce taux réduit, le compte de taxes moyen pour une résidence augmentera de 196 $ en 2024 (212 $ pour les propriétés qui ont des fosses septiques). Cela s’explique par le fait que la valeur des immeubles a considérablement augmenté, soit de 30 % dans le secteur résidentiel, parce que le nouveau rôle d’évaluation préparé par la MRC de Portneuf a été établi en fonction de la valeur des immeubles en juillet 2022, alors qu’on était au plus fort de la spéculation immobilière des récentes années. Le maire Patrick Bouillé affirme qu’il y a  » des citoyens pour qui l’augmentation de l’évaluation est de 50 %. Ça n’a pas de bon sens! Il y en a évidemment pour qui ce sera moins.  » Il ajoute :  » Qu’est-ce qu’on a comme mécanisme, nous, les municipalités pour contrer ça? C’est de diminuer le taux de taxation. Chez nous, c’est du jamais vu, en passant de 0,82$ à 0,70$; on a posé un geste historique! « .

Seulement 0,5 % de hausse des dépenses

Malgré des augmentations dans les quotes-parts à la Régie régionale de gestion des matières résiduelles, à la MRC ainsi qu’à la Sûreté du Québec, en plus d’un relèvement de 3,5 % des salaires accordé aux employés et d’une explosion dans les coûts de déneigement, le Conseil municipal a réussi à contenir l’augmentation des dépenses, en 2024 par rapport à 2023, à 0,5 %. Patrick Bouillé rappelle que  » c’est seulement 27 000 $ de plus sur un flot de dépenses de 6,2 millions de $. Notre taux d’endettement n’a jamais été aussi faible. On parle de 1 % au niveau du service de la dette, c’est infime. On a bien géré notre flot de dépenses et le taux d’endettement de la municipalité « .

Fin des surplus accumulés

À Deschambault-Grondines, les surplus accumulés ont maintes fois servi à balancer le budget municipal. Le maire explique :  » On a eu d’importants surplus du fait de la taxation de l’aluminerie Alcoa. Mais ces revenus de taxation diminuent d’une année à l’autre parce que la dépréciation dans le secteur industriel est beaucoup plus importante que les autres types d’évaluation. Par conséquent, la part d’Alcoa dans nos budgets est moins importante qu’elle l’était autrefois. Le surplus que nous avions accumulé servira à payer des projets du Plan triennal d’immobilisations (PTI) 2024-2026. Après ces trois années Il n’y en aura plus « .

Le futur développement de la rue Guilbault. Photo : Offerte par la municipalité de Deschambault-Grondines 

Un PTI de 13 M$

Au cours de 2024 et 2025, 2,4 M$ iront à la phase II du développement de la rue Guilbault, dans le secteur Grondines, pour permettre la construction de 22 unités d’habitation et d’un CPE de 37 places. Situé sur un promontoire derrière un boisé, ce sera aux dires du maire Bouillé  » comme un petit village dans la municipalité. On veut que ce soit un milieu de vie familiale, pour les jeunes familles et pour les gens plus âgés. Ce sera le seul endroit dans la municipalité où des mini maisons seront autorisées, il y en aura huit. On y retrouvera aussi des maisons bigénérationnelles. C’est un très beau développement « .

Zone fleuve, du côté de Grondines

Le second grand projet consistera en un aménagement dans le secteur du quai, du moulin banal et du sentier de la fabrique. L’objectif, selon le maire  » c’est de créer un point d’attraction à la fois touristique et pour les résidents, par le biais d’activités récréatives et nautiques, car c’est le seul endroit où on a un accès sécuritaire au fleuve « . Le Fonds Alcoa pour les collectivités durables a accordé 108 000 $ pour ces aménagements.

Nouvelle caserne

La construction d’une nouvelle caserne de pompiers constitue le troisième projet d’importance du PTI. La caserne vieillissante du secteur Deschambault ne servira plus qu’aux fins d’un garage municipal et on laissera tomber la petite caserne du secteur Grondines.  » On aura donc une nouvelle caserne près de la route 363 et de l’hôtel Au Vieux Bardeau, soit un secteur rapidement accessible par les différentes voies de circulation, proche de la 138, de l’autoroute et du 2e rang  » de décrire le maire. Cette nouvelle caserne sera bâtie en 2025 au coût de 4 M$.

Sources de financement

Pour financer ce programme d’immobilisations, la municipalité effectuera des ponctions de l’ordre de 1,24 M$ en 2024; 533 000 $ en 2025 et 213 000 $ en 2026 dans son surplus accumulé. De plus, elle empruntera 2,3 M$ et 2024 et 5,1 M$ en 2025.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires