Saint-Augustin-de-Desmaures investit 131 millions sur 5 ans

Pierre Paquet

pierre.paquet@courrierdeportneuf.com

Saint-Augustin-de-Desmaures investit 131 millions sur 5 ans
Illustration par la firme DG3A Architecture de l'hôtel de ville rénové. (Photo : Tirée du site de la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures.)

À sa séance du 12 décembre 2023, le Conseil municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures a adopté le programme quinquennal d’immobilisations (PQI) pour la période 2024-2028. Les investissements inscrits au PQI s’établissent respectivement à 47 millions $ en 2024, 23 millions $ en 2025, 22 millions $ en 2026, 23 millions $ en 2027 et à 16 millions en 2028; pour un total de 131 millions $ sur 5 ans.

Pour financer cet ambitieux plan d’immobilisations, la ville effectuera une ponction de près de 62 millions dans ses surplus accumulés qui, rappelons le, atteignaient au début de 2024 la somme de 100 millions. Elle bénéficiera aussi de subventions de l’ordre de 46 millions, utilisera 5 millions de son Fonds de roulement et effectuera 19 millions en paiements comptant.

Quatre projets majeurs 

Déjà en cours de réalisation, l’agrandissement du garage municipal et de l’hôtel de ville représente une importante mise de fonds, soit 12 millions en 2024 et 8,5 millions en 2025. Aussi, les infrastructures de la route Racette seront complètement réaménagées cette année, au coût de 10 millions. On y construira notamment une piste cyclable et des trottoirs. Quant à la réfection de la route 138, entre la route Tessier et la rue de Toulon, elle aura lieu en 2026; on y consacrera 10 millions. Enfin, le réaménagement des intersections de la route 138, avec la route Tessier et la route de Fossambault, nécessitera en 2024 des déboursés de 3,5 millions.

Autres investissements

En 2024, seront aussi complétés l’aménagement d’une piste cyclable sur le chemin de la Butte, au coût de 2 750 000 $, et la réfection de l’intérieur de la bibliothèque Alain-Grandbois, au prix de 550 000 $.

Une somme de 2,2 millions $ sera consacrée, principalement en 2026, à l’aménagement de nouveaux terrains de soccer synthétiques.

Enfin, un préau, c’est-à-dire une structure couverte mais sans murs et permettant la pratique de sports autant en hiver qu’en été, sera construit en 2028.  On y consacrera la somme de 2 millions.

Volonté ferme du maire d’éviter l’endettement

À la question posée par monsieur Normand Beauregard, membre du Mouvement citoyen St-Augustin, à savoir si des projections avaient été faites afin que ces investissements à long terme du PQI soient possiblement financés sur une période de 10 à 20 ans, plutôt que d’être payés comptant, la réponse du maire Juneau a été sans équivoque.  » Aussi longtemps que je serai maire, je ferai tout pour éviter que l’on s’endette et j’espère que les gens qui seront avec moi, que ce soit dans le conseil actuel ou un conseil à venir, garderont ce cap  » a-t-il répondu. Il a par la suite ajouté qu’il  » faut voir l’explosion actuelle des taux d’intérêt pour comprendre l’évidence de cette façon de voir. Ce sont des choix politiques. Lorsque je me suis représenté en 2017, j’ai dit aux gens : on va augmenter beaucoup vos taxes puis on va payer nos dettes; j’ai été élu. En 2021, il y a des gens qui ont dit, on va baisser vos taxes, j’ai dit non, j’ai été élu. Donc, je crois comprendre que c’est ce que souhaitent les Augustinois. En 2016, un an après ma première élection, le service de la dette était de plus de 110 millions. Le tiers de notre budget de proximité était consacré à rembourser notre dette. Aujourd’hui notre service de la dette est de 2,5 millions de dollars et dans deux ans, il sera à zéro. Quand on paye des intérêts aux banquiers, on ne fait rien avec cet argent. « 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires