Un Neuvillois cherche l’homme de sa vie à L’amour est dans le pré

Photo de Mathieu Hardy
Par Mathieu Hardy
Un Neuvillois cherche l’homme de sa vie à <i>L’amour est dans le pré</i>
Charlie Bussières, de Pont-Rouge, est l'un des cinq candidats de la 12e saison de la téléréalité L'amour est dans le pré. (Photo : Hugo B. Lefort)

Est-ce que Charlie a trouvé l’homme de sa vie? Impossible de le savoir, pour le moment. Pour l’apprendre, il faudra suivre la 12e saison de la téléréalité L’amour est dans le pré dont la diffusion débute le 11 janvier, à 20 h, sur les ondes de Noovo. Que le suspense, qui durera 13 semaines, commence!

Entraîneur équestre et cavalier de grande renommée dans la discipline de performance western, Charlie Bussières, 28 ans, a soumis sa candidature pour rencontrer son âme soeur dans le cadre de la téléréalité nouvellement animée par Marie-Soleil Dion, qui a succédé à Katherine Levac.

Trouver l’amour différemment

Le candidat passionné par l’univers des chevaux habite Pont-Rouge, mais est originaire de Neuville, où est située l’écurie familiale au sein de laquelle il travaille.

« Dans la dernière année, je me suis rendu compte qu’il y avait aussi autre chose que le travail. Je veux commencer à aller un peu plus en voyage, découvrir des nouveaux paysages, mentionne le Pontrougeois dans sa vidéo de présentation disponible dans le site de Noovo. Je me suis inscrit à L’amour est dans le pré parce que c’est quand même rendu difficile de rencontrer quelqu’un pour du sérieux. Les applications, c’est vraiment pas fait pour moi. Pour moi, l’amour c’est surtout une complicité, une connexion qu’on retrouve avec personne d’autre dans notre vie. Mon chum, j’aimerais vraiment que ça devienne mon meilleur ami, mon confident, la personne qui est toujours là pour moi et pour qui je suis toujours là aussi. »

« Mon premier but, c’est de trouver l’amour et de le faire avec une approche différente », a expliqué Charlie, en entrevue téléphonique.

Au bout du fil, il a raconté qu’il a été inspiré par l’aventure vécue par son amie et voisine de la maison familiale, Anne-Sophie Paquet. La copropriétaire de la Ferme Syldia, à Neuville, a été parmi les candidats la 11e saison. Charlie est le troisième Portneuvois à prendre part à cette aventure télévisuelle puisque les téléspectateurs ont aussi pu suivre Denis La Rue, lui aussi de Neuville, au cours de la 9e année de la production.

Long processus

« C’était un beau défi pour moi », raconte le candidat homosexuel en réaction à son expérience pendant les tournages. Charlie est aussi le troisième homme ouvertement gai et œuvrant dans le monde de l’agriculture à être repêché pour prendre part à la téléréalité après Luka, en 2022, et Alex, en 2021.

Le candidat doit garder secrète l’issue de sa participation à l’émission, mais raconte qu’il en a résulté « un très long processus ». 

Très à l’aise avec son orientation sexuelle, Charlie souligne que l’approche de la production l’a mis en confiance. C’est ce qui l’a poussé à soumettre sa candidature en juin 2023. À la fin juillet, il a appris qu’il faisait partie des huit candidats sélectionnés par la production. S’en est suivie la formule de l’émission, faisant passer le nombre de prétendants de 5 à 3, après la première étape, celle du speed dating. Les trois hommes se sont ensuite côtoyés pendant une semaine passée à l’écurie aux côtés de Charlie.

Plus tard cet hiver, les téléspectateurs intéressés à suivre les développements dans l’aventure de ce passionné des chevaux découvriront l’identité des deux prétendants qui ont reçu, chez eux, la visite de Charlie. L’un d’entre eux est ensuite parti en voyage avec le candidat au début du mois de novembre.

Bien qu’il ne puisse pas révéler si l’émission lui a permis de trouver un conjoint, Charlie a affirmé que, si tel est le cas, il en est ou serait en train de vivre le deuxième début d’une relation, qui s’apparenterait à une lune de miel.

En tout et partout, entre les mois d’août et novembre, Charlie estime avoir participé à une séance de tournage par mois. La grande finale de l’émission, qui réunira les cinq candidats et leurs prétendants, et ce, plusieurs mois après la fin de l’aventure n’avait pas encore été enregistrée avant les vacances de Noël et la date du tournage était toujours inconnue. Au cours de l’hiver, la produira convoquera les concurrents au manoir pour qu’ils procèdent au bilan de leur expérience.

Beaucoup d’émotions

Avant même de vivre l’ultime tournage, Charlie mentionne qu’il retire de sa participation le dépassement de soi. « J’ai beaucoup poussé mes réflexions », exprime-t-il. Ponctuée de déchirements, de deuils, d’exaltation et d’excitation, l’aventure lui a fait vivre toute une gamme d’émotions.

S’il est impatient de visionner les premiers épisodes, il entend demeurer très discret sur les réseaux sociaux au sujet de l’aventure. « Je ne prévois pas être trop visible », termine-t-il.

Autres candidats

Outre Charlie, trois autres hommes et une femme prennent part à la 12e saison de  L’amour est dans le pré. Il s’agit de Benjamin, de Bromont, Marc-Étienne, de Honfleur, Théo, de Racine, et Sabrina, de Coaticook. Ces cinq participants ont été sélectionnés par la production parmi les huit qui ont été dévoilés en juin. 

En plus d’être diffusés sur Noovo, les épisodes seront rendus disponibles pour le visionnement sur demande sur la plateforme numérique Crave.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires