Solène en trois actes ou deux vies en kaléidoscope

Photo de Mathieu Hardy
Par Mathieu Hardy
<i>Solène en trois actes</i> ou deux vies en kaléidoscope
Solène en trois actes est le 19e roman de l'auteur de Portneuf, Alain Beaulieu (médaillon). (Photo :  Photo d'A. Beaulieu (médaillon) - Évelyne Blouin / Photomontage - Mathieu Hardy)

Pour Alain Beaulieu, écrire, c’est vivre. Vivre, c’est écrire. Pour ainsi dire, l’auteur, qui réside à Portneuf, a les mots dans le sang. Plus tôt cet automne, l’homme de lettres, qui enseigne également la littérature à l’Université Laval a publié son 19e roman chez Druide. Mise en abyme de Solène en trois actes.

« Je pars avec une scène en tête et je m’inspire du rapport de cause à effet pour raconter la vie de mes personnages », explique l’auteur, au sujet de son processus d’écriture. Il en vient à se construire une image du récit au fil du temps.

Dans le cas de Solène en trois actes, ses lecteurs feront la rencontre d’un éditeur qui a toujours rêvé d’être auteur. Et ultimement de Solène, le titre y faisant référence.

Trois actes

Passé maître dans l’écriture de fictions, Alain Beaulieu exploite la structure propre aux textes écrits pour le théâtre en ayant choisi de découper son récit en trois actes. Mais son ingéniosité ne s’arrête pas là. L’écrivain la pousse encore plus loin en obligeant le lecteur à faire le pont entre chacune des parties du roman. De multiples et de très courts chapitres composent le bouquin à l’intérieur duquel les actes sont scindés dans le désordre.

L’ultime but de Beaulieu : amener le lecteur à voguer, comme il l’a fait lors de l’écriture, au rythme de la vie de ses protagonistes. Trois moments charnières de la vie de l’homme sont présentés et chaque fois, son rapport avec Solène y est décrit.

Au fil des pages – qui se tournent vite -, le récit se referme et le dénouement se pointe. 

Alain Beaulieu met de côté le classique et les codes pour raconter. C’est l’une de ses fiertés en tant qu’auteur. « L’idée, c’est de faire en sorte que le lecteur oublie qu’il est en train de lire », se plaît-il à dire à propos de son style. Pas de plan, pas de fil conducteur prédéfini, que de l’instinct et beaucoup de créativité. C’est ainsi que la mise en abyme de Solène en trois actes se décline.

Paru chez Druide dans la collection Alinéa, qui est aussi dirigée par Alain Beaulieu, le roman est vendu dans toutes les librairies au coût de 24,95 $. La version électronique se détaille, quant à elle, 16,99 $.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires