Jessie Ouellet et Lalie Gosselin en COerrance : deux artistes, deux univers

Photo de Gaétan Genois
Par Gaétan Genois
Jessie Ouellet et Lalie Gosselin en COerrance : deux artistes, deux univers
Noblesse, toile de Lalie Gosselin (Photo : Gaétan Genois)

L’exposition COerrance porte bien son nom. Depuis le 7 mai, la verrière du Centre multifonctionnel de Saint-Raymond présente un beau duo d’artistes. Nathalie Gosselin et Jessie Ouellet sont en cohérence, à chaque extrémité du spectre, l’une avec des toiles animalières colorées, et l’autre avec des portraits sobrement dessinés au crayon.

Étienne St-Pierre est coordonnateur à la culture et au patrimoine de la Ville de Saint-Raymond. « Le travail que les deux artistes ont réussi à faire, c’est de trouver le fil conducteur, le maillon entre l’animal et l’être humain. C’est l’émotion qui vient rattacher le tout et ça donne une exposition magnifique », note-t-il.

Jessica Ouellet

Jessica Ouellet a grandi à Saint-Raymond où sa famille habite toujours. « Je fais du dessin depuis que je sais tenir un crayon, clame-t-elle. Ça s’est révélé comme une passion au secondaire. »

En 2012, diagnostiquée d’une poussée de sclérose en plaque, sa dextérité manuelle est légèrement touchée, ce qui l’incite à délaisser le dessin. Mais après s’être intéressée à d’autres médiums et loisirs créatifs, elle revient à sa passion d’origine en 2020 et réalise que malgré ses intérêts divers, son fil d’Ariane est toujours le dessin.

C’est le portrait qui compose la plus grande partie de son oeuvre. « Je choisis mon sujet, j’essaie de prendre une photo qui dégage l’émotion. C’est ce que j’aime faire, être capable de transmettre l’émotion. »

Elle se plaît à tout illustrer, mais c’est le portrait qui lui permet le mieux de communiquer son ressenti en reproduisant fidèlement les traits particuliers, l’essence et la personnalité de son sujet.

Lalie Gosselin

Originaire de Lac-Mégantic, Nathalie Gosselin signe ses travaux sous le pseudonyme de Lalie. Il s’agit du diminutif affectueux par lequel sa petite fille l’appelait. Sa production artistique jette un regard sur le monde animalier. Ses sujets sont des animaux de toutes sortes auxquels elle confère un style plus ou moins réaliste selon ses inspirations.

Elle a débuté ses activités artistiques dans la vingtaine, suivant des cours avec des amis. Elle a plus tard délaissé la peinture pour le dessin, mais elle y est revenue il y a quelques années. « La vie m’a envoyé des défis, dévoile-t-elle. Pour moi la peinture a été une thérapie. C’étaient des défis pour lesquels j’avais besoin de m’exprimer d’une façon autre que par les mots. La peinture a été mon échappatoire. »

Le dessin, la couleur, l’artisanat et surtout les animaux ont toujours occupé une place très importante dans sa vie et son expression artistique.

Trouver l’équilibre

Alors que Jessie expose pour une première fois en solo, Lalie en est à la troisième présentation de ses natures vivantes. « J’ai trouvé l’exercice extrêmement intéressant et humainement très agréable », lance cette dernière. « Nos oeuvres diffèrent beaucoup mais on a réussi à trouver l’équilibre entre les deux », complète Jessie.

L’exposition, qui se poursuit jusqu’au 9 juin, est ouverte gratuitement au public du lundi au jeudi de 9 heures à 16 heures, et le vendredi de 9 heures à 13 heures. Le centre multifonctionnel est situe au 160-2, place de l’Église, à Saint-Raymond. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Micheline st Pierre
Micheline st Pierre
8 mois

Super…..Félicitation à vous deux….Bravo…..