Hydro remplace un pylône à Saint-Gilbert

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Hydro remplace un pylône à Saint-Gilbert
On voit, au loin, les deux grues sur le chantier, plus hautes que les pylônes eux-mêmes. Photo – Denise Paquin
Le pylône à démanteler, à l’avant-plan, est tenu par une grue en attendant le transfert des connecteurs et son démantèlement. Photo – Denise Paquin

Les gens de Saint-Gilbert ont assisté, le 17 novembre, à une opération inusitée : Hydro-Québec a remplacé un pylône sur une ligne à haute tension.

Un tel chantier n’est pas exceptionnel, mais rares sont ceux qui peuvent y assister puisqu’il se déroule habituellement en pleine forêt, indique Marjorie Alain, porte-parole d’Hydro-Québec pour la région de Québec. « C’est particulier parce que ça se passe près d’une route », ajoute-t-elle.

Plus tôt cette année, une équipe d’inspection a détecté une défectuosité prématurée sur un pylône soutenant deux lignes à 315 kV, dont une relie le poste Jacques-Cartier au poste Mauricie et l’autre, le poste Leneuf à Cap-Santé. «On était obligés de faire ces travaux rapidement et, c’est important, avant l’hiver », affirme Marjorie Alain.

La ligne traverse la route de Saint-Gilbert à la sortie du village vers Portneuf et le pylône défectueux est situé à 30 mètres de la route, côté sud.

La vie d’un pylône est estimée à 100 ans, indique Marjorie Alain. La tour fabriquée en 1956 avait encore 35 années devant elle. Or, selon Mme Alain, le sol moins stable à cet endroit et l’action du gel et du dégel ont affaibli la structure. Il fallait la remplacer. « Le reste de la ligne a été inspecté et elle est sécuritaire », affirme-t-elle.

Le chantier a commencé le 25 octobre avec la préparation du terrain et la construction du nouveau pylône. Le 15 novembre, la ligne a été mise hors tension et du délestage a été effectué sur d’autres lignes pour éviter les pannes.

Mercredi, une deuxième grue est arrivée sur le site pour «tuteurer» le pylône défectueux et assurer la sécurité des travailleurs qui s’apprêtaient à réaliser les dernières étapes du chantier.

Le spectacle était impressionnant. La grue tenait par la tête le vieux pylône d’une hauteur de 50,3 mètres (165 pieds) et pesant 11 800 kilos (26 000 livres). Le nouveau pylône est plus haut encore : 54,8 mètres pour 13 600 kilos (30 000 livres).

Neuf monteurs de ligne ont effectué la délicate opération du transfert des connecteurs d’une structure à l’autre.

Les travaux se termineront par le démantèlement du vieux pylône, en sections et la remise en état du terrain. Tout sera terminé d’ici deux semaines, indique Marjorie Alain.

Au moment de notre passage, neuf monteurs de ligne se préparaient `effectuer la la délicate opération du transfert des connecteurs d’une structure à l’autre. Photo – Denise Paquin
Le terrain sera remis en état une fois le chantier terminé. Photo – Denise Paquin

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires