La Sépaq ouvre un nouveau secteur à la Réserve Portneuf

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
La Sépaq ouvre un nouveau secteur à la Réserve Portneuf
Les premiers chalets au nouveau design Horizon ont fait leur apparition à la Réserve faunique de Portneuf. Photo – Sépaq Photo - Sépaq / Stephane Audet | STM -

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) ouvre un nouveau secteur de villégiature, celui du lac Parke, à la Réserve faunique de Portneuf.

Cinq chalets construits l’an dernier sont offerts pour la première fois à la réservation. La Sépaq a ouvert le 25 février un nouveau bloc de réservations pour l’été pour de nouveaux hébergements en chalets et emplacements de camping dans trois parcs nationaux et deux réserves fauniques.

Les nouveaux chalets dans la Réserve Portneuf sont du type Horizon, un nouveau design de construction avec aire de vie plus fenestrée. Ce modèle fait aussi son entrée cette année dans la Réserve faunique de Rimouski.

La Réserve Portneuf ouvre également un nouveau territoire de villégiature, le lac Parke situé dans la pointe sud-est de ce territoire. Les cinq nouveaux chalets ont une capacité d’accueil de quatre ou six personnes. L’investissement total pour le secteur du lac Parke est de 2,4 M$, a indiqué Jessie Deschamps, de la Sépaq.

Ils font partie du projet de remplacement de 11 des 38 chalets annoncé en 2018 pour le 50e anniversaire de la Réserve faunique de Portneuf. Ils permettent d’augmenter à 22 l’offre de chalets quatre saisons. Certains ont été relocalisés près de lacs plus poissonneux.

Le projet de plus de 5 millions $ comprenait également la construction de deux chalets de gardiens, dont celui du camping du lac Bellevue, et la reconstruction et la relocalisation du bureau d’accueil et d’administration de Rivière-à-Pierre. Le design moderne du bureau d’accueil est similaire à celui qu’on retrouve maintenant dans les autres entités de la Sépaq.

Un accès équitable

Les séjours dans ces nouveaux chalets du lac Parke commenceront le 11 juin.

La Sépaq souligne que malgré l’engouement toujours manifeste pour le plein air, il reste beaucoup d’emplacements de camping, d’unités de prêt-à-camper et de chalets qui n’ont pas trouvé preneur dans les parcs et les réserves pour la saison estivale comprise entre le 1er avril et le 7 septembre.

Pour plus d’information, www.sepaq.com.

L’intérieur plus fenestré des nouveaux chalets. Photo – SépaqPhoto – Sépaq / Stephane Audet | STM

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Evans Emond
Evans Emond
1 mois

j’espère que cette fois, ils ont pensé aux personnes à mobilités réduites étant moi même paraplégique. Je leur demandes de penser à nous pêcheurs en chaise depuis 10 ans minimum!!! Se serait très vexant vue que ce sont de beaux chalets flambants neufs et donc très facile de faire des plans en conséquences!!