CJSR lance sa 50e saison

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
CJSR lance sa 50e saison
PHOTO 1 De gauche à droite : Stéphane Lépine, le député Joël Godin, Aubert Tremblay et Denis Gingras. Photo – Denise Paquin

«La télévision locale, c’est les gens qui parlent aux gens», affirme le nouveau directeur de CJSR, Aubert Tremblay. La 50e saison, qui entre en ondes dimanche, relancera la conversation.

Même si la pandémie a repoussé plusieurs nouvelles émissions à janvier 2021, les artisans de la télévision communautaire portneuvoise proposent une grille complète cet automne. Et comme l’affirme Aubert Tremblay, elle donne la parole aux gens. «La télévision communautaire est essentielle hors des grands centres», a-t-il affirmé lors du lancement de la programmation le 2 septembre.

Le nouveau directeur de CJSR, Aubert Tremblay, souhaite une télévision locale de «gens qui parlent aux gens».
Photo – Denise Paquin

Plusieurs nouveautés ont été annoncées. Parmi celles-ci, on note «Rolland avec deux ailes» qui met en vedette le sympathique ornithologue et président de la SHEP Rolland Hamel ; une série sur le Centre d’archives régional ; «Les acolytes», première collaboration provenant de gens de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier ; «Les vétérans», qui donne la parole aux soldats retraités ; et «Fenêtre sur l’actualité», un complément d’Info-CJSR.

Car s’il est une chose que les artisans ont découverte depuis le printemps, c’est l’intérêt de leur auditoire pour l’information régionale. «On a gardé un lien d’info deux fois par semaine. On a vu avec la COVID-19 que c’était rendu notre grosse force», affirme le directeur de production Stéphane Lépine.

Parmi les émissions qui font un retour, la plus attendue est le bingo du dimanche soir, qui était sur pause depuis le mois de mars. Les amateurs retrouveront leur animateur Philippe Gasse et les 1000$ en prix hebdomadaires, en plus d’un boni de 250$ pour la première le 13 septembre.

Il y aura un semblant de déjà-vu pour quelques émissions comme «La veillée rustique», la danse étant interdite en raison du coronavirus, il a fallu puiser dans les archives.

Le 50e anniversaire donnera lieu à des festivités plus modestes en raison de la COVID-19, mais un événement surprise devrait avoir lieu en octobre, a indiqué Stéphane Lépine.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des