Coup d’envoi réussi pour les marchés publics

Photo de Courrier de Portneuf
Par Courrier de Portneuf
Coup d’envoi réussi pour les marchés publics
Même en l’absence de spectacles, les visiteurs sont présents rue de l’Église, à Deschambault. Photo­ - Johanne Martin

Johanne Martin, collaboration spéciale

Les marchés publics connaissent un début de saison prometteur. À Deschambault, Pont-Rouge et Saint-Raymond, organisateurs, exposants et visiteurs ont dû s’adapter au contexte de la COVID. Jusqu’ici, l’affluence et les ventes sont plutôt satisfaisantes.

Itinéraire avec entrée et sortie préétablies, désinfection des mains, distanciation physique : les mesures sanitaires sont évidemment venues modifier l’expérience cette année. Même si certaines craintes concernant l’achalandage avaient semé le doute chez les exposants, ils sont actuellement aussi nombreux que l’an dernier à proposer leurs produits sur les étals des différents marchés. Le public, de son côté, se soumet de bon gré aux nouvelles règles.

«Nous avons décidé d’animer l’attente des gens avec un amuseur à l’entrée du site qui joint l’utile à l’agréable en leur rappelant les mesures et en les distrayant», rapporte Guillaume Baril, administrateur au Marché public de Deschambault et copropriétaire de la ferme Terra Sativa. À Pont-Rouge, on se réjouit que les dégustations et les artisans aient finalement été autorisés, ce qui n’était pas le cas lorsque la Santé publique a permis la tenue des marchés.

Des avantages pour tous

«Des exposants sporadiques ont choisi de devenir permanents et nous avons même une liste d’attente. Les mesures, on vise à les garder parce qu’on constate des avantages pour tous. Le parcours oblige les visiteurs à faire le tour du marché. Nous avons aussi lancé un catalogue en ligne qui permet de voir l’offre de produits», mentionne la coordonnatrice aux événements et au développement économique à la Ville de Pont-Rouge, Nathalie Lessard.

Si les défis occasionnés par la pandémie ont été relevés et que des bons coups ont pu être réalisés, les organisateurs notent malgré tout une ambiance moins festive et l’absence des touristes étrangers. «Ce n’est pas non plus une année facile pour les producteurs avec la pénurie de main-d’œuvre et la sécheresse printanière, mais il reste qu’on sent l’engouement pour l’achat local», exprime Raphaël Benoit, coordonnateur du marché de Saint-Raymond.

Les marchés publics de Deschambault et de Pont-Rouge sont ouverts tous les samedis, respectivement de 9h à 13h et de 9h30 à 13h30, et celui de Saint-Raymond, les vendredis de 16h à 19h. Chacun regroupe d’une quinzaine à un peu plus de 20 exposants.

Retour de l’animation

L’animation est de retour au Marché public de Saint-Raymond. L’assouplissement des recommandations de la santé publique en matière de prévention de la Covid-19 dans les marchés publics permet désormais la tenue de ces activités. Des musiciens de Saint-Raymond animeront le parvis de l’église les 14 et 28 août ainsi que les 11 et 25 septembre.

 

Le stationnement de l’aréna Joé Juneau accueille le Marché public de Pont-Rouge. Photo – Johanne Martin
À Saint-Raymond, exposants et clients se donnent rendez-vous tous les vendredis sur le parvis de l’église. Photo – Johanne Martin

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des