Écoutez… la forêt à la Maison Plamondon

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Écoutez… la forêt à la Maison Plamondon
Thibault Quinchon, concepteur sonore, Véronique Bertrand, directrice artistique, et Jean-Pierre Malo, un des quatre photographes qui ont contribué à l’exposition. Photo – Denise Paquin

La forêt est un monde en soi. Or, peu de gens en connaissent les multiples facettes. Forêt rime avec aventure, travail, plantes, animaux, nourriture, repos et même moments magiques! L’exposition «Fou d’forêt» nous invite à ouvrir nos oreilles et à nous laisser imprégner par sa beauté.

Les responsables de la Maison Plamondon, à Saint-Raymond, ont eu une idée bien originale en créant une exposition sonore. Mais il leur en a fallu plus encore pour se mettre au diapason quand la pandémie a frappé, en mars.

La directrice Véronique Bertrand avait conçu un parcours sonore dans lequel les visiteurs s’immergeraient en solo en forêt grâce à des écouteurs. Avec la COVID-19, exit les écouteurs ! Elle et le concepteur sonore Thibault Quinchon, qui a choisi de se confiner à Saint-Raymond, se sont remis au travail. À partir d’une vingtaine d’heures d’enregistrement de sons captés en forêt et les témoignages d’une quinzaine de personnes, ils ont refait la trame pour créer l’atmosphère enveloppante par des haut-parleurs, gracieuseté du Musée de la civilisation. Et ça fonctionne !

«Fou d’forêt» occupe tout le rez-de-chaussée de la maison, plus aéré depuis qu’une percée a été faite entre les deux pièces du fond. Trois pièces, trois thèmes soutenus par trois ambiances visuelles créées par de grandes photos  : La vie dans le bois, Le bien-être en forêt et La forêt de demain.

Véronique Bertrand a voulu créer une bulle autour du spectateur. Thibault Quinchon, lui, fait surgir des paysages sonores composés de bruits de la forêt, de cris d’animaux, de bruissement de feuilles, de l’eau qui coule et des paroles de gens qui aiment vraiment la forêt.

La plongée dans cette exposition exige un certain effort, il faut le mentionner. Il faut accepter de se donner un temps d’arrêt afin de s’immerger complètement et vivre le moment présent. Mais après deux ou trois minutes, la magie opère et on est capté par la passion exprimée par les gens qui parlent, par la profondeur des bruits de la forêt qui rappellent des souvenirs et éveillent le goût de retourner dans ce monde vivant.

Une trentaine de personnes ont contribué à la réalisation de cette exposition présentée jusqu’au 6 septembre.

Réserver sa visite

La visite dure environ 45 minutes et en raison des mesures de distanciation, il est conseillé de réserver. L’exposition accueille un maximum de six visiteurs à la fois et seulement quatre visites sont offertes par jour, du mardi au dimanche, entre 10h et 17h (dernière entrée à 16h). Entrée gratuite, mais on invite à donner une contribution volontaire.

Pour réserver, consulter la page www.maisonplamondon.com, dans l’onglet «Réservations» ou téléphoner au 418 987-5241.

Comme le propose cette photo, l’exposition «Fou d’forêt» est d’abord une exposition qui s’écoute. Photo – Denise Paquin

 

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des