La pelle-araignée est sur la rivière Sainte-Anne

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
La pelle-araignée est sur la rivière Sainte-Anne
La pelle-araignée a commencé lundi à creuser son chenal sur la rivière afin d’atténuer les risques d’inondation printanière. Photo – Martin Falardeau, archives

La crise du coronavirus fait presque oublier que le printemps est arrivé et, avec lui, le risque d’inondation sur la rivière Sainte-Anne à Saint-Raymond.

La pelle-araignée a commencé lundi à creuser son chenal sur la rivière afin d’atténuer les risques d’inondation printanière.

La pelle-araignée a commencé à affaiblir le couvert de glace à la hauteur du pont de fer. Elle remontera jusqu’au centre-ville en creusant un chenal d’une largeur de 10 pieds environ.

«Présentement, le couvert de glace est d’environ 2 pieds et demi d’épaisseur. Il n’y a pas de mouvements de glaces pour le moment et nous espérons une fonte graduelle», indique la porte-parole de la ville Geneviève Faucher.

Le temps s’annonce doux dans les prochains jours, avec peu ou pas de pluie. De 5 à 10 centimètres de neige sont prévus le 29 mars.

Interdite aux motoneigistes

La Ville avertit que la circulation sur la rivière, du pont de fer au pont Chalifour, est interdite aux motoneigistes.

La pelle-araignée va affaiblir le couvert de glace et la circulation des motoneiges deviendra risquée, voire dangereuse sur la rivière.

Une signalisation a été installée pour indiquer le secteur où les motoneigistes ne doivent s’aventurer pour aucune raison.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des