Un fumoir pour une bonne table de Québec

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Un fumoir pour une bonne table de Québec
Samuel Lefebvre en compagnie de son professeur Hugo Tremblay devant le fumoir fabriqué pour l'hôtel Bonne Entente à Québec. Photo – Denise Paquin

Samuel Lefebvre, un finissant en soudage-montage à Donnacona, contribuera au succès de la table quatre diamants du Bonne Entente, de Québec.

L’élève âgé de 19 ans a fabriqué un fumoir qui permettra au chef du luxueux hôtel de fumer les viandes et poissons qu’il servira à ses hôtes.

«Nous avons été approchés par le frère du chef. C’est un beau projet pour nous autres. On savait où ça allait, c’est prestigieux!» explique Hugo Tremblay, professeur en soudure au Centre de formation professionnelle de Portneuf. C’est lui qui a eu l’idée de confier cette commande particulière à Samuel Lefebvre. «C’est un finissant, il est très autonome, a confiance en lui et se débrouille très bien», explique-t-il.

En plus d’être débrouillard, l’élève de Saint-Marc-des-Carrières cumule déjà une bonne expérience dans son domaine. «Depuis que je suis jeune, je travaille dans le garage de mon père», raconte-t-il. Après son 5e secondaire, il a opté pour le DEP en soudage-montage. En plus de ses cours, il travaille le soir comme soudeur chez Columbia Forest Products à Saint-Casimir. Il aimerait suivre une spécialisation en soudure haute pression pour travailler un jour sur les oléoducs, dans la construction.

«Fabriquer un fumoir, c’est un peu le même principe qu’un foyer à combustion lente: une maisonnette avec une cheminée», raconte Hugo Tremblay. Il ajoute qu’il a quand même fallu faire des recherches, élaborer un modèle puisqu’un tel projet est une première. «C’est un autre défi de faire un assemblage que personne n’a fait», indique-t-il. Au moment de visiter l’atelier, le professeur et son élève étudiaient un modèle de poignées stylisées.

Cette «maisonnette» d’acier inoxydable fait quatre pieds de côté et 10 pieds de haut. Deux grandes portes donnent accès à un vaste espace intérieur muni de deux grilles. Le chef pourra y placer de gros saumons ou de belles pièces de boeuf.

De son côté, Samuel Lefebvre obtiendra, en plus de la fierté de voir sa création trôner dans un hôtel chic, des points bien mérités sur son bulletin pour ce projet non conventionnel. Une plaque apposée sur le fumoir rappellera que l’instrument a été fabriqué au Centre de formation professionnelle de Donnacona.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des