Tous unis pour la FASAP

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
Tous unis pour la FASAP
Andy Genois et Sylvain Germain près de la Coupe Vanier, symbole de la suprématie au football universitaire canadien. Photo – Steeve Alain

Deux cents personnes ont répondu à l’appel de la Fondation d’aide au sport amateur de Portneuf (FASAP) et ont célébré les 25 ans de l’organisme de belle façon le 9 mai à Saint-Raymond. La soirée-bénéfice a permis d’amasser plus de 50 000$.

«Nous sommes emballés par la réponse que vous nous donnez ce soir», a lancé le président de la FASAP, Sylvain Germain, aux 200 personnes rassemblées dans le Centre multifonctionnel pour l’anniversaire de la Fondation.

M. Germain a ajouté que la soirée marquait les 25 ans de la FASAP, mais surtout son avenir. L’événement-bénéfice a permis d’amasser plus de 50 000$. L’argent servira à soutenir financièrement de jeunes sportifs.

Sylvain Germain et un nouveau groupe d’administrateurs ont entrepris de relancer la Fondation qui risquait de disparaître il y a 11 mois. L’assistance a applaudi leur travail.

Deux ex-présidents de la FASAP, Raymond Carpentier et Mario LaRue ainsi que les députés Joël Godin et Vincent Caron, des élus municipaux et des partenaires financiers, entre autres, ont pris part au souper.

Deux cents personnes ont pris part au souper-bénéfice. Photo – Steeve Alain

Gagnant de la Coupe Vanier

Andy Genois, joueur de football de Saint-Raymond membre du Rouge et Or de l’Université Laval, était le président d’honneur de la soirée.

Le colosse joueur de ligne offensive a apporté la Coupe Vanier remportée par le Rouge et Or l’automne dernier. Son coéquipier Nicolas Guay l’accompagnait pour, a-t-on dit à la blague, «protéger» le précieux trophée.

Andy Genois a fait ses premiers pas au football avec les Balbuzards de l’école secondaire Louis-Jobin. Il évolue depuis deux ans avec le Rouge et Or, après avoir joué quatre ans avec les Condors du Cégep Beauce-Appalaches, où il est passé de joueur de ligne défensive à joueur de ligne offensive.

Andy a dit qu’il n’avait pas l’intention au départ de jouer au football universitaire. Des offres se sont toutefois présentées.

«Un coach de l’Université Queen’s m’a approché, puis Carl Brennan (entraîneur de la ligne offensive) du Rouge et Or m’a approché. J’ai aussi visité les installations du Vert et Or à Sherbrooke», a mentionné le footballeur.

L’athlète aujourd’hui âgé de 22 ans a expliqué que l’Université Laval l’a séduit, d’autant plus qu’il se rapprochait de ses parents et amis.

Il lui reste deux saisons d’admissibilité au football universitaire. Ensuite, il va «voir les opportunités», ne fermant pas la porte au football professionnel, mais désirant terminer sa formation en génie civil.

Andy Genois a remercié ses parents Manon et Langis et autres membres de sa famille pour leur soutien. Il a conseillé à l’assistance d’encourager les jeunes à faire du sport. «Vous ne savez jamais jusqu’où ça peut les mener», a-t-il conclu.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des