Un lauréat de l’ADISQ en concert à Deschambault

Un lauréat de l’ADISQ en concert à Deschambault

Le pianiste et compositeur Martin Lizotte a remporté le Félix de l'album de l'année instrumental à l'ADISQ avec «Ubiquité». Photo - LePetitRusse

Les artistes qui remportent des Félix à l’ADISQ ne courent pas les rues dans Portneuf. C’est pourtant ce qui est arrivé au compositeur de la trame sonore du film «La Maison des Syriens», Martin Lizotte, de Deschambault. L’École de musique Denys-Arcand (ÉDMA) propose de découvrir sa musique lors d’un concert le 22 mars à l’église.

Le pianiste et compositeur a remporté en octobre le Félix de l’album instrumental de l’année avec «Ubiquité», son deuxième opus concocté avec Mathieu Désy à la contrebasse. Martin Lizotte était également en nomination pour le prix réalisateur de l’année. Son album a aussi remporté un prix au 13e Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ) en novembre.

Sa musique s’inscrit dans le style néoclassique. Dans ce courant dont la popularité croit, on trouve, entre autres, les Montréalais Chili Gonzalez et Alexandra Stréliski. S’il a une formation classique, Martin Lizotte s’abreuve à tous les styles: «Ça va de Ravel à Emerson Lake and Palmer, en passant par Chili Gonzalez. J’aime la musique de toutes sortes de cultures. Je n’ai pas trop de barrières», explique-t-il.

Il décrit sa musique comme «cinématographique, mais sans images». Il supplée à ce manque par des projections qui s’intègrent au spectacle. Ce sera le cas à Deschambault où le public vivra une expérience immersive. «Louis Blackburn présentera la projection vidéo dans ce «spectacle total», comme le qualifie le directeur de l’ÉDMA Gabriel Ouellette, qui prendra place derrière la console. Martin Bournival, qui enseigne à l’école, sera à l’orgue.

Le spectacle est à 19h30. Les billets coûtent 12$ en prévente sur le site emda.art et au Magasin général Paré à Deschambault. Ils seront à 15$ à la porte.

On peut avoir un aperçu de la musique composée par Martin Lizotte en visitant son site Internet martinlizotte.com.

Le texte complet de l’entrevue paraît dans l’édition du Courrier de Portneuf du 20 mars.