Un jeune autiste invente un jeu de société à Donnacona

Un jeune autiste invente un jeu de société à Donnacona

Le jeune autiste Christopher Genois-Langlois et son père Jean Langlois ont inventé un jeu de société qu’ils lanceront le 11 novembre à Place Donnacona.

Un autiste de 17 ans et son père ont inventé un jeu de société qu’ils lanceront à Donnacona le 11 novembre. Christopher Genois-Langlois et son père Jean Langlois ont travaillé ensemble pendant plus de deux ans pour mettre au point un jeu multimode qui s’adresse à des joueurs de sept ans et plus. Christopher est autiste et épileptique et a reçu sa scolarisation à la maison pendant quelques années. Son père, bricoleur, lui a proposé de créer un jeu pour l’aider dans son développement. M. Langlois a conçu un prototype de planche de jeu et le fils s’est occupé des règlements. Ils ont fait breveter leur invention et dévoileront le jeu au grand jour samedi prochain à Place Donnacona. Deux autres lancements auront lieu à Québec la semaine suivante. Jean et Christopher font d’une pierre, deux coups. Le père réalise son rêve de jeunesse d’inventer quelque chose et le projet a été bon pour le développement de l’adolescent. Christopher s’est beaucoup impliqué dans le processus de création et celui de la réalisation du jeu et M. Langlois voudrait bâtir une entreprise pour son fils. Les concepteurs ont fait fabriquer 1000 jeux dans un premier temps. «Le parcours pacriautiste» («pa» pour papa et «cri» pour Christopher) est un jeu facile à jouer. «C’est quatre ou cinq jeux en un», dit M. Langlois. Il ressemble au jeu de toc, mais allie hasard et stratégie avec les 108 cartes spéciales à jouer. Il peut se jouer de deux à six joueurs. Le niveau de difficulté varie selon les cartes et les règlements utilisés. Une centaine de jeux seront en vente lors du lancement à Place Donnacona et les inventeurs appuient la cause de l’autisme en remettant 1$ pour chaque jeu vendu à l’organisation «Espace vie TSA Québec». Ces dons serviront à construire des maisons pour jeunes autistes de 21 ans et plus à Québec, qui, espèrent-ils, verront le jour bientôt. Les besoins en services et en hébergement sont de plus en plus grands et importants tant pour les enfants que pour leurs parents. La famille a pu compter sur la collaboration de Bureau en gros, CPS Sérigraphie, l’infographe Myriam Plamondon, les Emballages L.P. Aubut et la Fondation Maurice Tanguay.