Tours de Pont-Rouge : le nouveau parcours apprécié

Tours de Pont-Rouge : le nouveau parcours apprécié

Plusieurs coureurs ont pris le départ du 21 km des Tours de Pont-Rouge la semaine dernière.

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas pour les Tours de Pont-Rouge. La pluie et le froid étaient au rendez-vous pour la 7e édition, mais n’ont pas affecté le déroulement de la course sur le nouveau parcours aménagé dans les rues de Pont-Rouge.

Les 750 coureurs inscrits aux épreuves du 23 septembre se sont élancés du parc Lions pour des courses de 2 à 21 km sur un parcours remodelé n’impliquant plus la côte Déry.

«Cette année, nous avons eu un parcours “wow ”», affirme le président de Je cours Pont-Rouge, Daniel Leclerc. Selon lui, le nouveau parcours a été très apprécié par les coureurs et leurs performances en ont été améliorées. «On a vu des gens faire des courses très rapides», précise-t-il.

Alain Paradis a remporté la course du demi-marathon en 1h, 12m, 51s, deux minutes et demie devant Sylvain Poirier. Caroline Poitras a été la plus rapide chez les femmes et a terminé au 6e rang en 1h, 21m, 20s. Vincent Poirier a gagné la course de 10 km en 36m, 27s devant Mathieu Gingras. Marilène Gosselin a fini 1re chez les femmes et 4e au total avec un temps de 39m, 37s. Tommy Poulin a terminé 1er au 5 km en 18m, 13 s, une seconde devant Jean-Sébastien Dionne. Alyssa Le Mener a été la première femme à franchir le fil d’arrivée en 19m, 43s et a terminé 7e au total.

Le parcours sera réutilisé pour les deux ou trois prochaines années, selon Daniel Leclerc, mais le comité pourrait le modifier plus tard avec la création des nouveaux quartiers résidentiels. «On souhaite bâtir un parcours qui nous évitera de traverser la route 365, puisque ça nous force à engager des gens pour gérer le trafic et que ça nuit à la circulation», explique M. Leclerc.

Le président affirme que la popularité de la course ne diminue pas malgré une baisse de la participation d’environ 150 coureurs par rapport à l’an dernier. « On ne se le cachera pas, la course est un sport en baisse dans les dernières années, mais on se compte chanceux d’avoir des gens qui tiennent à la course et qui reviennent chaque année », note-t-il.

Les derniers ambassadeurs des Tours de Pont-Rouge, Gilles Paquet, Élaine Grenon, Gilles Lacasse et Alexandre Genois, accompagnés du président de l’organisation, Daniel Leclerc (à l’avant).
Photo – Francis Beaudry

Les Tours de Pont-Rouge ont recruté Alexandre Genois comme ambassadeur cette année. Le Portneuvois est un ultra-triathlonien qui a fait des courses de longue distance partout dans le monde. Il s’est joint aux ambassadeurs des quatre dernières années pour une courte cérémonie de remise des manteaux des ambassadeurs. Alexandre Genois a participé à l’épreuve du 5km où il a terminé troisième.

Daniel Leclerc affirme qu’environ 100 bénévoles ont mis la main à la pâte pour réaliser l’événement et s’estime heureux d’avoir leur appui.