Saint-Marc-des-Carrières honore une vedette du petit écran

Saint-Marc-des-Carrières honore une vedette du petit écran

Claudia Ébacher a inauguré la salle de spectacle qui porte son nom avec ses fils et le maire de Saint-Marc-des-Carrières, Guy Denis. Photo - Alain Turgeon

Le centre communautaire et culturel de Saint-Marc-des-Carrières portera désormais le nom de salle Claudia Ébacher, animatrice originaire de la ville et connue pour sa participation à l’émission La poule aux œufs d’or.

«J’ai toujours cru à la culture, à la créativité. C’est tellement un beau privilège que vous m’offrez ce soir et je vais l’accepter, je vais le recevoir avec amour», a déclaré Claudia Ébacher lors de l’inauguration qui coïncidait avec la fête des bénévoles.

L’idée d’une salle de spectacle à Saint-Marc-des-Carrières a germé dans la tête du directeur des loisirs Sylvain Morissette en 2012. La salle recevait trois humoristes par an au début et on y présente maintenant une dizaine de spectacles d’humoristes, Les Grands Explorateurs et deux pièces de théâtre. «On est en train de faire notre bout de chemin et de se faire une place», a dit la directrice générale de la ville, Élyse Lachance.

La salle a été rénovée au cours de la dernière année et il est était temps de procéder à son inauguration et de lui trouver un nom, explique Mme Lachance. «Ça nous prenait quelqu’un qui acceptait de s’associer à Saint-Marc-des-Carrières», dit-elle.

«Quand j’ai reçu l’appel il y a 10 mois, je suis restée sans mot au téléphone. Je ne pensais jamais qu’une chose semblable pourrait arriver dans ma vie», a confié Claudia Ébacher. Quand on lui a dit qu’on voulait que cette salle s’appelle Claudia Ébacher parce qu’elle est une petite Ébacher de la place, elle a été atteinte du syndrome de l’imposteur pendant quelques jours», a-t-elle raconté.

Elle a fait un plaidoyer en faveur du bénévolat. Ses deux parents en faisaient à Saint-Marc-des-Carrières. Elle les accompagnait. Elle a œuvré auprès des personnes âgées. On l’a souvent sollicitée pour toutes sortes de causes et elle a siégé à plusieurs conseils d’administration d’organismes. Mais ce dont elle a été le plus fière, c’est l’ouverture de la première maison des jeunes à Saint-Marc-des-Carrières avec une amie alors qu’elle avait à peine 20 ans, affirme-t-elle.