Neuville veut une résidence pour retraités

Neuville veut une résidence pour retraités

Les investissements importants pour la bibliothèque et le préau ont eu un faible impact sur le compte de taxes à Neuville. Photo - Archives

Après la bibliothèque et le préau, Neuville s’attaque à la construction d’une résidence pour retraités.

Le projet de résidence pour aînés de type coopératif est inscrit dans le plan triennal des immobilisations de la ville. Elle prévoit investir un demi-million de dollars cette année.

«C’est fort important pour nous», dit le maire Bernard Gaudreau. Le projet est discuté depuis une vingtaine d’années, rappelle-t-il. Le maire souhaite que le dossier se concrétise le plus rapidement possible. Des négociations sont en cours pour acheter un terrain. La résidence serait construite avec l’aide de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

«Neuville est prête à recevoir ce projet. C’est un manque. Cet élément viendrait compléter l’offre de service», a déclaré le maire. La ville n’a qu’une habitation à loyer modique (HLM) de moins de 10 logements où habitent des personnes âgées et s’adresse à une autre clientèle.

Le plan triennal d’immobilisation prévoit aussi des investissements de 16,9 M$ en 2019 incluant les travaux d’égout dans le secteur est. Au total, la ville prévoit dépenser 29,2 M$ d’ici 2021, dont 5 M$ pour le prolongement du réseau d’égout vers l’ouest conditionnel à l’obtention de subventions dans deux ans. La construction d’un garage municipal et d’une caserne de pompiers est aussi prévue en 2020.

Le maire Gaudreau se félicite que les investissements totalisant plus de 5 M$ pour la bibliothèque et le préau aient peu d’impact sur le compte de taxes. Le taux de la taxe foncière augmente de 1¢ du 100$ d’évaluation. La ville absorbe le reste avec ses surplus. Le maire explique que la ville a dégagé des marges de manœuvre «assez importantes» en 2018 alors que des projets n’ont pas été réalisés.

Le taux de taxe est de 59¢ du 100$ d’évaluation «un taux de taxe fort intéressant», dit le maire. M. Gaudreau a dit que malgré ces deux projets, le taux de la taxe augmente de 1,7% et respecte la hausse du coût de la vie. De nouveaux services ont aussi été offerts. Le tarif pour l’aqueduc augmente aussi de 10$ pour atteindre 125$.

Le budget de la ville s’élève à un peu plus de 6,5 M$.