Nadine Beaudet présentera son nouveau film aux Rendez-vous du cinéma québécois

Nadine Beaudet présentera son nouveau film aux Rendez-vous du cinéma québécois

«La fille du cratère» propose un portrait de Yolande Simard Perrault, la femme du cinéaste Pierre Perrault. Photo - ONF

Les Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) sont devenus un passage obligé pour Nadine Beaudet. La cinéaste de Grondines y présentera en première mondiale son quatrième film, «La fille du cratère», le 25 février.

En 2013, Nadine Beaudet a remporté le Prix Pierre-et-Yolande-Perrault pour son premier documentaire «Le cosaque et la gitane». Dès ce moment, elle a voulu connaître Yolande Simard Perrault, qui est devenue depuis «une amie précieuse», dit Mme Beaudet.

La cinéaste et le coréalisateur Danic Champoux, un admirateur de Perrault, proposent la découverte d’une «femme inspirante et déterminée» qui a eu un «impact majeur sur Pierre Perrault, son complice et grand amour», célèbre cinéaste décédé en 1999.

Le duo a tourné dans Charlevoix, pays de montagnes créé par la chute d’une météorite, où est née et a vécu celle qui se définit comme la «fille du cratère».

En témoignant du passage de cette femme, maintenant âgée de 90 ans, dans l’histoire culturelle québécoise, le documentaire comble une lacune. «Aucun film n’abordait cette question avant. Il est utile et fait oeuvre de transmission. Yolande Simard nous propose un voyage à travers notre mémoire collective», souligne Nadine Beaudet. En plus de vouloir toucher les gens, elle espère que son film les rendra sensibles à «la grandeur et la fragilité de la vie».

Le documentaire de 76 minutes est coproduit par l’Office national du film (ONF) et Les vues du fleuve, la maison de production de Nadine Beaudet et son conjoint Christian Mathieu Fournier, qui a aussi assuré la direction photo.

«La fille du cratère» sera lancé en présence de Yolande Simard Perrault le 25 février, à 18h, au Cineplex Odéon Quartier Latin (salle 10) à Montréal, dans le cadre d’une soirée Tapis bleu des RVCQ. Sa projection en salle est prévue pour le printemps.

Nadine Beaudet a présenté quatre films lors de ses trois dernières présences aux RVQC. Après «Le cosaque et la gitane» en 2013, elle y était retournée avec «Le chant des étoiles» et «Ces hommes de passage» en 2016 et «La maison des Syriens» en 2018.