Leucan aide des dizaines de familles de Portneuf

Leucan aide des dizaines de familles de Portneuf

Charles et Anthony ont coupé les cheveux de Steeve Paquet sous les yeux des présidents d’honneur, Charles Lessard, Christian Giguère et Carl Morasse. Photo – Alain Turgeon

Leucan aide actuellement environ 70 familles de Portneuf à traverser la dure épreuve d’un diagnostic et d’un traitement de cancer chez un enfant. L’organisme espère encore amasser des dizaines de milliers de dollars pour poursuivre sa mission.

La 9e édition du Défi têtes rasées de Leucan dans Portneuf aura lieu le 25 mai à Donnacona et le 30 juin à Sainte-Christine-d’Auvergne sous la présidence d’honneur de Charles Lessard, propriétaire d’Au Chalet en bois rond, de Christian Giguère, de Machitech, et de Carl Morasse, chef brasseur du Roquemont.

Au fil des ans, les participants et les donateurs ont amassé plus de 531 000$ pour soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille. «Ç’a été un choc, Leucan est arrivé très vite, ç’a mis un baume. Sans Leucan, la maladie ne serait pas pareille», dit la maman d’Anthony, un des porte-parole du Défi. Elle presse de continuer à donner pour offrir une qualité de vie aux enfants.

Anthony Côte est porte-parole du Défi pour une deuxième année. Charles Tessier, sept ans, aussi de Donnacona, sera à ses côtés. Sa mère a livré un témoignage. «Ç’a aussi été un choc. Tu ne penses pas que ça va arriver. Pour notre famille, Leucan signifie de beaux moments de détente lors des traitements à l’hôpital et à la maison pour nous», a-t-elle raconté.

Leucan est le principal bailleur de fonds de la recherche clinique qui a permis de faire passer le taux de survie de 15% à 82% depuis 20 ans. Leucan rend aussi plusieurs services aux familles. «On est assez aligné avec les besoins des familles», dit la porte-parole de l’organisme, Laurie Gingras. Leucan suit la famille du diagnostic à la rémission, environ sept ans.

Les trois présidents d’honneur ont créé le Défi des patrons qui aura lieu le 30 juin Au Chalet en bois rond. Ils souhaitent que les employés mettent à prix les cheveux de leur patron, pas seulement des propriétaires d’entreprises. Ce sera un des événements de financement qui aura un effet levier. Steeve Paquet, de l’entreprise de construction Les Maisons d’Auvergne, a été le premier patron à passer sous le rasoir lors du lancement de la campagne le 26 février.

Le défi «coupe-couettes» lancé l’an dernier est aussi un succès et de plus en plus populaire dans les écoles secondaires, note Laurie Gingras. Il faut 12 couettes d’une longueur de 20 cm pour faire une perruque. On peut aussi créer son propre défi en s’inscrivant sur le site de Leucan. L’argent recueilli sera ajouté au montant global pour la région.