Léo-Denis Carpentier honoré par la Francophonie

Léo-Denis Carpentier honoré par la Francophonie

Le député Joël Godin a annoncé que le fondateur du FFPE Léo-Denis Carpentier sera fait chevalier de l'Ordre de la Pléiade le 22 avril. Photo - Denise Paquin

Le fondateur du Festival de films pour l’environnement (FFPE), Léo-Denis Carpentier, sera fait chevalier de l’Ordre de la Pléiade lors de l’ouverture de la 16e édition, le 22 avril.

Le député Joël Godin a profité de la conférence préfestival, ce midi, pour annoncer que l’Assemblée parlementaire de la francophonie avait retenu sa suggestion d’honorer le fondateur du premier festival de films sur l’environnement au monde.

«Il a fait rayonner l’environnement et le fait français à la grandeur de la planète», a déclaré M. Godin.

C’est en tant que membre de la section canadienne de l’Assemblée parlementaire de la francophonie que le député avait soumis le nom de Léo-Denis Carpentier l’automne dernier.

Cette annonce a été accueillie par une salve d’applaudissements des collaborateurs du FFPE qui assistaient au dévoilement de la 16e édition qui aura lieu du 22 au 28 avril.

Visiblement ému, M. Carpentier est resté sans mots devant l’honneur qui lui sera rendu et auquel il ne s’attendait pas, même s’il savait que sa candidature avait été proposée à l’organisme qui siège à Bruxelles.

Dans le site Internet de l’Assemblée parlementaire francophone on explique que la Pléiade, ou Ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures, a été créée en 1976 pour «reconnaître les mérites éminents des personnalités qui se distinguent en servant les idéaux de la Francophonie».

Plusieurs Québécois ont été décorés, dont les ex premiers ministres Lucien Bouchard et Pauline Marois, le chef d’antenne Pierre Bruneau, les comédiens Rémy Girard et Gilles Latulippe, la gouverneure générale Julie Payette, le hockeyeur Maurice Richard, et, dans Portneuf, l’ancien député-ministre Roger Bertrand.