L’APHP propose une avenue à la pénurie de main-d’œuvre

L’APHP propose une avenue à la pénurie de main-d’œuvre

Joanie Saucier a expliqué le projet de sensibilisation à l’employabilité de l’APHP. Photo – Alain Turgeon

L’Association des personnes handicapées de Portneuf profite du contexte de pénurie de main-d’œuvre pour promouvoir l’embauche de personnes handicapées.

Dans une ère où les employeurs se bousculent pour avoir les travailleurs, une classe est oubliée, dit la directrice générale de l’APHP, Marie-Josée Guay. «Les personnes handicapées peuvent offrir énormément au marché du travail», déclare-t-elle.

L’APHP innove avec un projet sur l’employabilité des personnes handicapées sous le thème «Je vis avec un handicap, mais j’ai tellement à offrir». L’APHP a reçu une subvention pour assurer une meilleure connaissance des besoins des entreprises et des personnes handicapées de la région qui désirent accéder au marché du travail ou demeurer en emploi. Pour un employeur, miser sur cette main-d’œuvre peut sembler difficile. Pour cette raison, l’APHP offre de l’aide pour faciliter l’accès au travail des personnes avec des limitations physiques ou intellectuelles.

Joanie Saucier travaille depuis octobre sur le projet. Selon elle, il y a une très grande ouverture à embaucher des travailleurs avec des handicaps, mais aussi beaucoup de craintes. Un sondage a démontré que 78% des employeurs sont ouverts à l’embauche, mais plus de la moitié souhaitent des outils et de la formation pour le faire. Il y a une méconnaissance et une crainte profondément ancrée, note-t-elle. L’accessibilité, la santé et la sécurité au travail, l’interaction avec les travailleurs handicapés et l’encadrement sont parmi les principales craintes. «La plupart des craintes ne sont pas fondées», dit Mme Saucier.

L’APHP a préparé un guide qui fait connaître davantage les organismes d’accompagnement et le soutien disponible en emploi. Il sera distribué auprès des employeurs et chez les divers partenaires.

Les responsables ignorent combien de personnes handicapées sont disponibles à l’emploi, mais l’APHP dresse un portrait de la situation. Il y en a beaucoup, dit Mme Saucier. Selon l’Office des personnes handicapées du Québec, environ 14 500 habitants de la MRC vivaient avec une incapacité plus ou moins importante en 2011.

L’APHP sera au salon Contact emploi Portneuf le 28 mars et invite les personnes handicapées à y aller. Le transport adapté pour s’y rendre sera gratuit. Il faut réserver une journée à l’avance.