L’année 2016 a été bonne pour les récoltes dans Portneuf

L’année 2016 a été bonne pour les récoltes dans Portneuf

Des plants de pommes de terre en fleurs en juillet dernier le long du Grand Rang à Saint-Raymond. Photo - Denise Paquin

L’année 2016 a été bonne pour l’agriculture et cela paraît dans le bilan de l’assurance récolte dans la Capitale-Nationale. En tout, seulement 20 entreprises assurées avec la Financière agricole du Québec dans la région de Québec ont été indemnisées pour des pertes de récoltes. Elles ont reçu 152 000$$, dont 67 500$ attribués aux cultures maraîchères. «Il n’y a pas eu beaucoup d’indemnisés parce que globalement ça a été une bonne année», souligne Claude Hasty, directeur territorial pour la Financière agricole à Lévis. Le quart des agriculteurs indemnisés, soit cinq, se retrouvent dans la région de Portneuf. Ils ont reçu 22 500$. Il est impossible de connaître à quels secteurs de production les indemnités ont été consenties dans Portneuf. Une politique de la Financière préserve cette information lorsque le nombre d’entreprises visées est trop petit, ce qui pourrait permettre de les identifier, explique M. Hasty. Dans l’ensemble de la région de Québec, 352 entreprises agricoles étaient assurées l’an dernier pour des valeurs représentant 33,4 millions de dollars. Bilan positif La Financière agricole trace un bilan positif de l’année 2016. Elle a bien commencé avec un hiver qui a permis un bon taux de survie des plantes fourragères, des abeilles, des petits fruits et des pommiers. La récolte de sirop d’érable a été supérieure en quantité et en qualité. Le printemps a été favorable aux semis et la croissance des plantes a été grandement favorisée par les températures estivales chaudes en juillet et août, malgré des épisodes de sécheresse et de pluie. L’automne a été propice aux récoltes, en dépit d’une période de pluie entre la mi-octobre et le début novembre. La qualité des récoltes a été supérieure aux moyennes dans les cultures annuelles, autour des moyennes pour les pommes et inférieure à la moyenne pour le miel.