Deux Portneuvois éprouvés marchent à Québec

Deux Portneuvois éprouvés marchent à Québec

Jean-Pascal Légaré et Sophie Trépanier qui ont perdu des proches font partie du comité organisateur de la Marche SLA à Québec.

On compte cinq personnes atteintes dans Portneuf, au-dessus de la moyenne si on considère que le ratio est de 7 sur 100 000, indique Yves Lafleur, intervenant psychosocial à la Société de la SLA du Québec. On dénombre 32 cas dans toute la grande région de Québec. Des citoyens de Saint-Basile, Pont-Rouge, Saint-Casimir et Portneuf en sont morts au cours des dernières années, déplore M. Lafleur.

Les deux Portneuvois ont joint le comité organisateur de la Marche SLA en janvier. «Auparavant, mes efforts étaient concentrés à soutenir mes parents», explique M. Légaré, dont la mère est décédée en août 2013. La fille de Mme Trépanier sera aussi parmi les 35 bénévoles qui veilleront au bon déroulement de l’événement.

La 10e Marche SLA aura lieu le 5 juillet au parc Victoria à 15h. Les participants pourront assister au match des Capitales en soirée. Ils pourront obtenir un billet lors de leur inscription à 13h30. L’objectif a été fixé à 40 000$ et M. Légaré est à la tête de l’équipe Suzanne Lemay (en mémoire de sa mère) et est persuadé d’atteindre son objectif personnel de 1500$. Les dons reçus servent à la recherche et à fournir les services et équipements aux personnes atteintes de cette terrible maladie incurable et fatale.

La sclérose latérale amyotrophique, aussi appelée la maladie de Lou Gehrig, est une maladie neuromusculaire dont l’évolution est rapide et l’issue fatale. Elle se caractérise par une dégénérescence de cellules nerveuses entraînant une paralysie progressive des muscles. Huit personnes atteintes sur dix décèdent de la maladie dans les cinq ans suivant le diagnostic, les trois quarts avant deux ans. Environ 3000 Canadiens, dont 370 du Québec, vivent actuellement avec la SLA.