Démotion de MarieChantal Chassé: preuve que François Legault est à l’écoute

Démotion de MarieChantal Chassé: preuve que François Legault est à l’écoute

Le député Vincent Caron croit que le changement de titulaire à l'Environnement servira les visées du gouvernement. Photo - Archives

Le remplacement de MarieChantal Chassé au ministère de l’Environnement, le 8 janvier, témoigne du pragmatisme du ministre François Legault et démontre qu’il est à l’écoute des Québécois en matière d’environnement.

C’est ce que le député caquiste de Portneuf Vincent Caron a indiqué au Courrier qui l’a invité à commenter l’annonce la semaine dernière.

Soulignant les lacunes en matière de communication démontrées par la ministre, François Legault lui a retiré ses responsabilités ministérielles et les a confiées au député de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

«Lors de son discours inaugural, M. Legault a indiqué avoir clairement entendu les préoccupations des Québécoises et des Québécois en matière d’environnement. Cette décision démontre bien l’importance qu’il accorde à cette déclaration. Il ne fait aucun doute que notre gouvernement désire et va s’attaquer aux défis environnementaux», a assuré le député Vincent Caron par courriel vendredi dernier, celui-ci étant en vacances hors du pays.

M. Caron a salué le travail de Mme Chassé. Il est certain qu’elle «va continuer de mettre à contribution ses compétences pour faire avancer le Québec». Il  ne doute pas qu’en raison de sa connaissance des enjeux environnementaux Benoit Charette va relever le défi que le premier ministre lui a confié. Il «saura implanter des solutions durables dans la lutte contre les changements climatiques».

«Ce que notre gouvernement vise, c’est de conjuguer le mieux possible la réduction des GES, la création de richesses et la qualité de vie des Québécois. Pour cela, il faut demeurer pragmatique dans le dossier et mettre en œuvre des solutions concrètes afin que le Québec devienne un modèle en matière d’énergie renouvelable, de développement durable et de réduction des gaz à effet de serre, notamment», a déclaré le député Caron.