De l’aide pour les enfants de 4 ans des services de garde en milieu familial

De l’aide pour les enfants de 4 ans des services de garde en milieu familial

Le député Michel Matte a annoncé une subvention au Bureau coordonnateur du CPE Le Kangourou entouré de Nathalie Larochelle et Geneviève Ouellet.

Plusieurs enfants ont des retards de langage et de motricité à leur entrée à la maternelle et ceux de quatre ans qui fréquentent les services de garde en milieu familial du CPE Le Kangourou seront évalués pour maximiser leurs chances de réussite et assurer une transition harmonieuse vers l’école. Le gouvernement du Québec octroie près de 25 000$ pour évaluer près de la moitié de la centaine d’enfants de quatre ans qui fréquentent les services de garde en milieu familial du CPE Le Kangourou. Ils seront vus par un ergothérapeute et une orthophoniste l’automne prochain et la directrice, Nathalie Larochelle, estime qu’au moins 30 enfants auront reçu du soutien en mars 2019. Cette évaluation des enfants de quatre ans se fait depuis deux ans uniquement dans les deux CPE à Neuville grâce au bénévolat des professionnels du Centre de santé de Neuville, indique Mme Larochelle. Le projet «Les RSG accompagnées, les enfants stimulés et leurs parents mieux outillés» contribue à l’amélioration de la qualité des services offerts. Le projet suscite beaucoup d’intérêt chez les 88 RSG, affirme Mme Larochelle. Le Kangourou interviendra auprès d’elles pour leur permettre de dépister et stimuler au maximum les enfants sur le plan de la motricité et du langage, auprès des enfants de quatre ans dans leur milieu de garde et des parents avec le programme Triple P. Le coût total du projet est estimé à 44 600$. Selon la directrice adjointe, Geneviève Ouellet, la subvention assurera de développer un trio gagnant entre l’enfant, ses parents et les RSG. Le projet comble un vide dans les services. Le CIUSSS évalue les enfants jusqu’à l’âge de trois ans. Les retards sont alors détectés à l’école et les parents doivent attendre longtemps pour voir un professionnel. «Plus le dépistage est précoce, plus le problème est facile à corriger», dit le député Michel Matte qui a annoncé la subvention. C’est la deuxième fois que le Bureau coordonnateur du CPE Le Kangourou reçoit une subvention. L’an dernier, un montant semblable a été versé pour faire bouger les jeunes en milieu familial et le projet a été un succès. Les deux tiers des RSG y ont participé et il se poursuit. https://youtu.be/lwIqlWHQyfc