C’est le temps d’avancer l’heure…

C’est le temps d’avancer l’heure…

La Société d’habitation du Québec (SHQ) invite les Portneuvois à profiter du changement d'heure pour vérifier les piles de leur avertisseur de fumée et son bon fonctionnement. Photo - Shutterstock

Même si l’hiver semble bien installé pour durer, le printemps donnera un premier signe avec le changement d’heure.

À minuit, cette nuit, on passera de l’heure normale à l’heure avancée de l’Est et il faudra avancer horloges et cadrans d’une heure. À 2h du matin, il sera 3h.

Pourquoi si tôt?

Depuis 2007, le passage à l’heure avancée se fait plutôt. C’est en raison de la Loi sur le temps légal (L.Q. 2006, chapitre 39) qui a remplacé la Loi sur le temps réglementaire. L’adoption de cette loi visait à maintenir l’harmonie temporelle existant avec les États voisins des États-Unis en raison de l’entrée en vigueur dans ce pays de l’Energy Policy Act of 2005. Cette loi des États-Unis visant l’économie d’énergie prévoyait, notamment, que le passage à l’heure avancée s’effectuerait, à compter de l’année 2007, le deuxième dimanche de mars et que le retour à l’heure normale serait différé d’une semaine, soit au premier dimanche de novembre.

Vérifier les piles

En même temps, la Société d’habitation du Québec (SHQ) invite les Portneuvois à en profiter pour vérifier les piles de leur avertisseur de fumée et son bon fonctionnement.

Éteignez une chandelle ou une allumette près de l’avertisseur pour vérifier s’il fonctionne bien ou valider auprès de la centrale de service que le signal a bien été transmis.

Il ne faut jamais débrancher l’avertisseur ou retirer la pile, utiliser une pile rechargeable (et oublier de la recharger!), ouvrir le boîtier, recouvrir l’avertisseur de peinture ou autre matériau. Il faut aussi le changer après une dizaine d’années, soit sa durée de vie estimée.

Plus de boisson après 2h

La Régie des alcools, des courses et des jeux rappelle également aux titulaires de permis de bar, de restaurant, de club ainsi que de permis de réunion qu’ils devront cesser la vente ou le service de boissons alcooliques au moment du changement d’heure, puisqu’à 2h, heure normale, il sera 3h, heure avancée. Les établissements récupèreront cette heure d’exploitation au retour à l’heure normale de l’Est, en novembre.