Budget 2019: Portneuf prépare l’avenir

Budget 2019: Portneuf prépare l’avenir

Le maire Mario Alain et le directeur général Mathieu Gingras. Photo – Alain Turgeon

La ville de Portneuf prépare le terrain pour les années qui s’en viennent avec son budget 2019. Le maire Mario Alain croit que les dépenses en infrastructures municipales favoriseront bientôt l’essor de sa ville.

Le développement de Portneuf était freiné par son incapacité à fournir de l’eau en quantité suffisante. Maintenant qu’elle en a, d’autres projets commerciaux, touristiques et résidentiels sont dans ses cartons.

Portneuf prévoit investir 12 M$ dans ses infrastructures au cours des trois prochaines années, dont 9,7 millions cette année. Près de la moitié des investissements iront pour l’aqueduc en 2019.

La ville profitera aussi des revenus plus élevés générés par l’entrée en vigueur d’un nouveau rôle d’évaluation. Le budget s’élève à 5,1 M$, en hausse de 400 000$ sur celui de 2018. La ville a préféré ne pas trop abaisser le taux de taxe foncière parce qu’elle a de gros projets qu’elle devra payer en 2020 ou 2021, explique le directeur général, Mathieu Gingras.

Le taux de taxe foncière baisse de moins d’un cent du 100$ d’évaluation pour le résidentiel. Les propriétaires d’une maison moyenne de 225 500$ du secteur nord paieront 41$ de plus et ceux du secteur sud, 15$ de plus pour une résidence de 175 400$. Les contribuables devront acquitter leur compte de taxes en trois versements au lieu de six.

Selon le maire, la ville a procédé à une rationalisation des dépenses et à des mises à niveau de services. Selon lui, la ville a économisé 60 000$ en dépenses récurrentes. Elle a aussi transformé des dépenses en profits en louant des bâtiments inutilisés.

La ville mise aussi sur le développement industriel pour diversifier ses revenus et alléger le fardeau fiscal des contribuables résidentiels. Elle veut agrandir son parc industriel en 2020 au coût de 1,3 M$. «On a un potentiel, mais rien à offrir», dit le maire. Onze terrains seraient vendus.

La ville investira 4,5 M$ cette année dans la construction d’un réservoir d’eau potable qui assurera une meilleure distribution et un meilleur traitement de l’eau tout en répondant aux normes de sécurité incendie. En 2020, la ville investira 2,2 M$ pour le réservoir du secteur Saint-Charles. On en profitera pour connecter les trois aqueducs sur le territoire. Cette année, elle investira 200 000$. Des investissements de 4,6 M$ sont aussi prévus pour des rues et des routes. Près de la moitié va à la voie de contournement qui sera prête à l’automne si la compagnie ferroviaire Québec-Gatineau collabore, dit le maire.