Près de 200 karatékas s’affrontent à la compétition provinciale de karaté de Saint-Raymond

Photo de Stéphane Pelletier
Par Stéphane Pelletier
Près de 200 karatékas s’affrontent à la compétition provinciale de karaté de Saint-Raymond
Les vainqueurs des grands championnats, en compagnie de Kyoshi Alain Lavoie, au centre : Myriam Charest en combat femme, Carl Bergeron en kata junior, Jimmy Baillargeon en kata adulte et Luc Paquette, en combat homme. (Photo : Offerte par Martin Martel)

La 15e présentation de la compétition provinciale de karaté de Saint-Raymond s’est tenue le 19 novembre au gymnase de l’école secondaire Louis-Jobin. Après deux années de pause, les karatékas de la province étaient de retour sur les surfaces de combat pour pratiquer leur sport 

Des plus rassembleurs, l’événement a accueilli des participants et des participantes âgés de 6 à 67 ans qui ont pris part aux nombreuses épreuves de la journée. Ils s’affrontaient dans les différentes disciplines du kata et du combat dans le but de remporter l’un des grands championnats du programme.  

Près de 180 karatékas représentaient une dizaine d’écoles de la province. « On a vu une baisse par rapport aux années précédentes, mais les compétitions redémarrent. Les trois autres compétitions avant la mienne vivaient le même phénomène. On se rappelle aussi qu’il y a une saga au Québec concernant la légalité des compétitions de karaté. Cela a été réglé, mais ce n’est peut-être pas tout le monde qui a eu l’information que c’est pleinement légal maintenant », explique Kyoshi Alain Lavoie, directeur de l’École de karaté de Saint-Raymond. 

Encourager les athlètes  

Tout au long de la journée, près de 200 spectateurs ont également assisté aux épreuves afin d’encourager les athlètes. Ils ont fait régner une joyeuse ambiance dans le gymnase qui était devenu, l’espace d’une journée, un véritable temple des arts martiaux. « Je suis très content de la participation des gens. Il y avait des sourires sur les figures des gens et ils étaient contents de revenir en mode compétition et d’échanger entre écoles », indique Kyoshi Lavoie.  

Ceinture noire à 67 ans 

L’École de karaté de Saint-Raymond était représentée par 40 de ses membres. Pour plusieurs jeunes du mini-karaté, c’était une première expérience. Nathalie Cloutier s’est distinguée en remportant la première place chez les femmes en kata ceinture noire. Elle a ainsi participé au grand championnat de sa catégorie. Une autre ceinture noire du Dojo raymondois, Céline Boucher, âgée de 67 ans, était aussi présente à cette compétition.  

Finale enlevante  

Myriam Charest a remporté le grand championnat combat femme et Carl Bergeron, celui du kata junior. Le grand championnat du kata adulte a été attribué à Jimmy Baillargeon tandis que Luc Paquette a été couronné vainqueur du grand championnat combat homme. « Cette année, le grand championnat de combat a été spectaculaire. Il opposait deux grandes machines de combat, Luc Paquette de la Côte-de-Beaupré et Patrick Julien, de Saint-Marc-des-Carrières. Le dernier coup de pied a tranché à deux secondes de la fin et Luc a remporté le combat par un point. C’était très enlevant », précise Kyoshi Lavoie.  

L’École de karaté de Saint-Raymond tient à remercier les commanditaires de l’événement ainsi que les 50 bénévoles qui ont participé à l’arbitrage, les repas et l’organisation. « Un merci spécial à l’école Louis-Jobin pour ses installations et son accueil », ajoute Alain Lavoie. La prochaine compétition se tiendra en Beauce en février. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Alain Lavoie
Alain Lavoie
2 mois

C’est Céline Boucher (et non Line) qui était la compétitrice de 67 ans. Bravo Céline pour ta performance.